Comment calmer l’excitation chez l’homme ?

Érections intempestives et embarrassantes au travail ? Difficultés à contenir son excitation au lit ? Découvrez ici comment calmer l’excitation chez l’homme. Parce que maitriser la bête c’est aussi être un mâle alpha. 

Quand l’excitation se voit trop

L’érection est un phénomène naturel qui peut se produire plusieurs fois par jour naturellement à la suite d’une excitation visuelle ou physique. Rien que de très normal, voire de très sain. Avoir des érections spontanées prouve que le système cardio-vasculaire fonctionne parfaitement.

Mais, selon son degré d’excitabilité et la taille de son sexe, des érections trop fréquentes ou trop volumineuses peuvent créer une gène dans la vie quotidienne. Au travail, à la plage ou dans une situation inappropriée, une érection peut en effet être très embarrassante.

C’est pourquoi il est utile d’apprendre à s’en débarrasser rapidement.

Il existe plusieurs techniques pour faire ‘tomber’ un érection :

  • Le froid : munissez vous d’une canette bien glacée et collez la contre votre pénis à travers le pantalon. À la plage, allez vite vous jeter dans l’eau.
  • Le dégoût : vous ne supportez pas la vue du sang ou l’idée de vomir. Un serpent vous donne des sueurs froides ? Quel que soit l’objet de votre dégoût pensez-y fortement en visualisant au maximum.
  • La douleur : Ne vous blessez pas ! Mais pincez vous fermement histoire d’avoir les larmes aux yeux.
  • Le détournement : faites une opération mathématique compliquée ou essayez de réciter une poésie que vous connaissiez par cœur enfant. Cet effort de concentration devrait vous détourner de toute pensée sexuelle.

Calmer l’excitation pour faire durer le plaisir

Mais le moment où on a généralement le plus besoin d’apprendre à calmer son excitation, c’est au lit, au moment de la pénétration.

D’après une étude en ligne réalisée par le site internet français Zavamed.com, les problèmes d’éjaculation précoce touchent 26% des hommes. (1) En fait 7% des hommes éjaculent dans les 30 secondes après la pénétration, et 19% éjaculent dans les deux premières minutes du rapport.

Une durée de moins de deux minutes entre la pénétration et l’éjaculation c’est ce qui caractérise habituellement l’éjaculation précoce. Pour donner du plaisir à sa partenaire il faut pouvoir prolonger le rapport au moins jusqu’à 5 minutes, et encore avec stimulation du clitoris.

Pour faire durer le plaisir des deux côtés il est donc indispensable de calmer l’excitation pour repousser l’éjaculation. Voici comment calmer l’excitation chez l’homme pour retarder l’orgasme :

Préservatif ou lubrifiant

Si vous utilisez des préservatifs, portez votre choix sur ceux qui contiennent un gel retardant. Ils désensibilisent légèrement le gland ce qui permet mécaniquement de supporter plus longtemps la pénétration.

Pour ceux qui ne sont pas fans de l’effet anesthésiant, il existe aussi des préservatifs resserrés qui exercent une pression sur la base du gland afin de retarder l’éjaculation mécaniquement.

Et si vous ne souhaitez pas utiliser de préservatif ? On peut utiliser des gels ou sprays retardants, mais attention à ce que votre partenaire les supporte. Un test peut-être utile

Respiration triangulaire

Cette technique de respiration issue des techniques des yogis est très efficace pour faire retomber la pression quand vous sentez que vous allez exploser. Il s’agit de se concentrer et de gérer précisément la durée de chaque phase de la respiration :

  • Inspiration : 4 secondes
  • Rétention (apnée) : 4 secondes
  • Expiration : 4 secondes

Exercices de Kegel

Comment calmer l’excitation chez l’homme ? En mobilisant les muscles pelviens pour maitriser l’éjaculation.

Le périnée est un ensemble de muscles situés entre la base de la verge et l’anus. Maitriser la contraction des muscles du périnée permet d’anticiper l’arrivée de l’éjaculation et ainsi de s’arrêter à temps.

Les exercices de Kegel sont des exercices de musculation qui ne vous feront pas transpirer :

Il suffit de contracter les muscles qui permettent de retenir l’urine et les gaz pendant 5 à 10 secondes, de relâcher, de contracter à nouveau etc. Et 10 fois de suite 3 fois par jour maximum.

Après quelques semaines d’exercice vous maitriserez les signes avant coureurs de l’éjaculation

Plusieurs pauses vers la fin

Pour calmer l’excitation au moment propice il faut savoir le reconnaître, ce moment propice. C’est en partie ce à quoi les exercices de Kegel vous aideront. Une fois que vous aurez la maîtrise de vos muscles pelviens, vous serez capable de ressentir l’approche de l’éjaculation à temps pour pouvoir la repousser.

Pour cela, vous devrez faire un arrêt total des mouvement et respirer à fond en pensant à autre chose. Pourquoi ne pas faire une opération mentale compliquée par exemple.

C’est aussi le bon moment pour faire un peu de respiration triangulaire. Un fois la vague passée, vous pourrez recommencer et profiter de longues minutes avant que l’issue ne s’approche à nouveau.

Press and play

Une autre technique consiste à vous retirer au moment où vous sentez arriver l’orgasme et à presser alors fermement la base du gland avec les doigts. Là aussi, les exercices de Kegel vous auront aidé à déterminer le bon moment pour effectuer ce retrait, juste avant le point de non retour.

Une fois l’imminence de l’éjaculation éloignée, vous pourrez recommencer le rapport sexuel. Profitez-en aussi pour faire une pause consacrée entièrement au plaisir de votre partenaire histoire qu’elle ne voit pas son excitation à elle diminuer.

Changer de position

Quand on est trop vite excité pendant un rapport sexuel, il est parfois judicieux de changer de position et d’adopter une attitude plus passive. Laissez tomber la levrette ou le missionnaire, trop stimulants, et optez pour des positions où elle a le dessus comme l’Amazone.

Attention aux médicaments

Et si vos problèmes d’éjaculation précoce étaient liés aux médicaments que vous prenez pour aller mieux ?

Selon une étude de 2018, l’éjaculation précoce ainsi qu’un trouble appelé excitation génitale permanente peuvent être causés par certains traitements.(2)

En cause, certains anti dépresseurs, en particulier les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine.

Conclusion

Vous l’aurez compris, pour calmer l’excitation quand elle arrive à un moment inopportun, il est utile de convoquer des idées aussi peu sexy que possible. Le froid et une légère douleur peuvent aider.

Quand l’excitation montre trop vite au lit, ce sont des exercices de musculation et de respiration d’un genre bien particulier qui vous seront le plus utile. Bien sûr vous pouvez aussi essayer de penser à votre mère ou à votre grand-mère pendant l’acte pour vous couper l’envie… mais pour une expérience sexuelle épanouissante il est préférable d’éviter.

 

Références
  1. Etude Zava 2018 : Combien de temps le sexe dure-t-il ? Zavamed.com
  2. Enduring sexual dysfunction after treatment with antidepressants, 5α-reductase inhibitors and isotretinoin: 300 cases. The International journal of risk & safety in medicine. 2018 

 

 

Regardez Ces Articles :