Le sport ça aide la libido?

Le sport ça aide la libido ?

Entre ceux qui disent qu’il faut se bouger pour réveiller sa libido et ceux qui affirment que le sport épuise le désir, on ne sait plus à qui se vouer. Alors, le sport ça aide la libido ou ça la met à plat  ? Comme toujours, tout est question de dosage.

Quand le sport booste le désir

Oui, comme on pouvait s’en douter, pour être au top de sa santé sexuelle, il vaut mieux bouger son corps en plein air que rester assis devant la télé, même devant des films hots.

De nombreuses études ont ainsi démontré les bienfaits du sport sur la libido. Grâce à l’augmentation de la testostérone.

La testostérone est l’hormone sexuelle masculine. Elle a un impact sur la fertilité, la force physique, et le désir. Une baisse du taux de testostérone est donc plutôt une mauvaise nouvelle pour la libido.

Une étude menée en Inde en 2014 sur des étudiants en médecine a, par exemple, démontré l’effet positif du sport sur le taux de testostérone des hommes jeunes. (1)

Les étudiants ont été soumis à une discipline précise : un jour sur deux ils faisaient 15 minutes d’exercice d’intensité assez élevée pour leur faire atteindre 125-150 battements cardiaques par minute.

Au bout d’une semaine, après prise de sang, leur taux de testostérone avait très légèrement baissé. Mais après 12 semaines à ce rythme, plus aucun doute : leur taux de testostérone était plus élevé qu’avant de commencer le sport.

Surpoids ? Le double effet pro libido du sport

Et l’effet positif du sport ne se limite pas aux hommes jeunes et en bonne santé, au contraire !

Chez les hommes en surpoids et obèses, la testostérone est souvent réduite. La graisse corporelle produit en effet en quantité un enzyme, l’aromatase, qui transforme la testostérone en œstrogènes les hormones sexuelles féminines.

Mais la réduction naturelle de la testostérone chez l’homme est également un facteur de prise de poids et une cause d’obésité. En effet, la baisse de testostérone s’accompagne d’une perte de masse musculaire et d’une fatigue qui limitent de fait l’activité physique et favorisent la prise de poids.

Une étude de 2016 a démontré que le sport fait augmenter la testostérone chez les hommes en surpoids, indépendamment de la perte de masse grasse.

L’équipe de chercheurs a comparé 16 hommes de poids normal à 28 hommes en surpoids ou obèses. Aucun n’avait une pratique sportive régulière. Au départ les hommes en surpoids avait un taux de testostérone libre (disponible) significativement inférieur à celui des hommes de poids normal.

Durant l’étude tous les participants se sont soumis à un programme d’activité consistant en une marche ou un jogging de 40 à 60 minutes une à trois fois par semaine. À la fin des 12 semaines d’étude les taux de testostérone ont été mesurés.

Bien que leur taux de testostérone soit resté en dessous de la moyenne, celui des hommes en surpoids a connu une augmentation significative. En revanche celui des hommes dont le taux de testostérone était normal n’a pas été modifié par cette activité physique modérée.

À noter : L’effet boosteur de testostérone a été particulièrement notable chez les hommes qui avaient eu une activité physique intense. Bref, pour booster la testostérone, mieux vaut faire battre le cœur un peu plus vite.

Sport et testostérone chez l’homme mûr

Le sport ça aide la libido à tous âges? Eh bien oui !

Encore une fois, l’effet positif du sport sur la libido ne se limite pas à l’homme jeune, en surpoids ou non.

Une autre étude parue en 2017 a ainsi démontré l’effet du sport sur les hommes sédentaires de plus de 62 ans.

C’est précisément l’HIIT ou entraînement fractionné de haute intensité, qui a fait ses preuves dans ce cas là. (2)

L’effet anti dépresseur du sport

Autre effet positif du sport sur la libido, notamment chez les hommes âgés plus susceptibles de souffrir de dépression : le sport a un effet anti dépresseur reconnu (3).

Il agit en particulier sur la capacité du cerveau à absorber la sérotonine et réduit l’activité du cortisol, l’hormone du stress. L’activité physique prévient également la mort de certaines cellules au niveau de l’hippocampe, souvent constatée en cas de dépression.

En luttant contre la dépression, une cause majeure de perte de libido, le sport est donc un excellent moyen de préserver sa sexualité à tous les âges.

Quand l’abus de sport nuit à la libido

Oui, tout est question de mesure. Certes la pratique régulière d’une activité physique a tout pour aider à rebooster une libido défaillante. Mais à l’inverse, l’abus d’entraînement fait baisser la testostérone, et donc logiquement, le désir sexuel.

C’est une étude parue en juillet 2017 qui le confirme  (4). Les chercheurs ont utilisé un questionnaire en ligne à destination d’hommes en bonne santé. Les questions posaient sur les habitudes sportives de ces hommes et l’état de leur libido.

Ils ont étudié trois paramètres : la durée des entraînements sportifs réalisés, le degré d’intensité de ces entraînements, et la note qu’ils donnaient eux même à leur libido.

Le résultat est sans appel : la pratique régulière d’entraînements d’endurance d’intensité élevée et de longue durée est associée à un score de libido très bas chez les hommes étudiés.

Là aussi c’est l’effet du sport sur la testostérone qui est en cause.

En effet, là où la testostérone est plutôt boostée par la pratique raisonnable du sport, elle semble nettement réduite lorsque l’entraînement est excessif.

Les sports qui ont pour effet d’assécher le corps sont particulièrement à risque : certes la graisse corporelle en excès transforme la testostérone en œstrogènes, mais attention, une carence en graisse peut empêcher l’organisme de fabriquer assez de testostérone. En dessous de 8% de graisse corporelle, la virilité est en danger.

Le bon dosage

Oui, le sport ça aide la libido : Faire 2 à 3 fois par semaine de la musculation, du footing ou de l’HIIT de façon raisonnable permet effectivement de garder des taux de testostérone et donc une libido au top.

Mais se mettre en mode marathonien, type Ironman, ou faire du body building tous les jours pour concourir à Mr Univers pourrait avoir un impact très négatif sur la libido.

 

Références
  1. Effect of short-term physical exercise on serum total testosterone levels in young adults. Indian Journal of physiology and pharmacology, 2014.
  2. Exercise training improves free testosterone in lifelong sedentary aging men. Endocrine connections, 2017.
  3. Effects of Exercise on Anxiety and Depression Disorders: Review of Meta- Analyses and Neurobiological Mechanisms. CNS & Neurological Disorders – Drug Targets, 2014
  4. Endurance Exercise Training and Male Sexual Libido. Medicine and science in sports and exercice, 2017.

Regardez Ces Articles :