5 actions pour soigner l’impuissance naturellement

5 actions pour soigner l'impuissance naturellement

Avant d’essayer les pilules pour bander, il faut comprendre les raisons de l’impuissance et utiliser les bonnes techniques pour lutter contre la dysfonction érectile. Voici 5 actions pour soigner l’impuissance naturellement.

Pourquoi je ne bande plus ?

L’impuissance ou dysfonction érectile correspond à la difficulté ou à l’impossibilité de parvenir à pénétrer sa ou son partenaire avec son sexe en érection. Elle peut être

  • physiologique

ou

  • psychologique

L’impuissance psychologique est causée par un traumatisme lié au sexe, un abus de pornographie ou à un problème relationnel. Elle peut aussi être causée par un état dépressif général. L’impuissance physiologique peut être due à :

  • Un problème cardio-vasculaire qui touche les vaisseaux qui irriguent le pénis et qui sont responsables de l’érection.
  • Un déséquilibre hormonal, comme une baisse de testostérone ou un excès d’oestrogènes (hormones sexuelles)
  • Une opération chirurgicale, comme une ablation de la prostate.
  • Le diabète ou l’hypertension

Pour savoir si l’impuissance est physique ou psychologique c’est simple : si vous avez des érections spontanées la nuit ou au réveil, alors vous souffrez d’impuissance psychologique. Lisez cet article pour en venir à bout.

Soigner l’impuissance sans pilule

Pour soigner l’impuissance d’origine physique, inutile de se précipiter sur les pilules pour bander avant d’avoir tenté quoi que ce soit. Selon une étude australienne publiée en 2014, les hommes qui souffrent de dysfonction érectile ont de grandes chances de venir à bout de ce problème sans passer par la médication, mais plutôt en modifiant leurs habitudes et leur hygiène de vie. (1) D’après les responsables de l’étude menée sur des hommes de 30 à 80 ans : « La dysfonction érectile chez l’homme mûr est un désordre dynamique dont l’incidence et la rémission sont prévisibles en fonction d’un certain nombre de facteurs de risque modifiables ». En bref, on peut retrouver des érections satisfaisantes en changeant certaines habitudes. Lutter contre les risques de diabète et d’hypertension est d’ailleurs reconnu comme un excellent moyen de prévenir l’impuissance. Voici donc 5 actions pour soigner l’impuissance naturellement. Ce sont les meilleures stratégies pour remettre votre corps et surtout votre sphère cardio-vasculaire et vos hormones sexuelles masculines au top de leur forme.

Arrêter de fumer

Le tabac a un impact négatif sur les vaisseaux sanguins ce qui peut mener à la dysfonction érectile ou faire empirer un problème existant. Selon une étude chinoise, plus de 22% des cas de dysfonction érectile en Chine seraient dus à la cigarette. (2) D’autre part la cigarette a aussi un impact négatif sur la production d’oxyde nitrique, le gaz sanguin qui joue un rôle capital de neuromédiateur en signalant le besoin d’envoyer du sang vers le pénis en cas d’excitation sexuelle. Si vous essayez d’arrêter, vous pouvez utiliser la cigarette électronique, mais attention ! Réduisez progressivement les doses de nicotine jusqu’à pouvoir vous en passer totalement. Même lorsqu’elle n’est pas brûlée sous forme de cigarette classique la nicotine a un effet délétère sur les artères. En effet il est prouvé que la nicotine seule crée un phénomène d’inflammation des tissus qui peut particulièrement endommager les vaisseaux sanguins. (3)

Mincir

Le surpoids, en particulier la graisse abdominale, a un double effet négatif sur l’érection. D’abord il est un facteur aggravant de maladies cardio-vasculaires et peut de ce fait mettre en danger la qualité des érections. Mais surtout, la graisse corporelle en excès produit des oestrogènes,  des hormones sexuelles féminines qui viennent remplacer la testostérone et ont une action ‘dévirilisatrice’. Résultat : une baisse de libido et une dysfonction érectile plus ou moins importante. Selon une étude publiée en 2012, chez des hommes en surpoids souffrant de pré-diabète, une perte de poids a permit à la moitié des participants de retrouver des taux de testostérone normaux. (4).

Faire du sport

Et pour perdre du poids, pas d’alternative : manger moins, mieux, et faire du sport. Ca tombe bien car l’activité physique est aussi reconnue scientifiquement comme un excellent moyen d’améliorer la fonction sexuelle chez l’homme, et pas seulement parce qu’elle permet de perdre du gras. Selon une étude durant laquelle on a analysé l’activité physique et la qualité de vie sexuelle de 300 hommes en 2015, il existe un taux d’activité hebdomadaire qui favorise une meilleure qualité des érections et de la sexualité en général. (5) Cette quantité d’activité idéale correspond chaque semaine à :

  • 2 heures d’activité d’intensité élevée (course à pied, natation)

ou

  • 3,5 heures d’exercice d’intensité moyenne

ou

  • 6 heures d’exercice d’intensité modéré (marche à pied, randonnée)

Dormir

Parmi les pires ennemis de la testostérone il en est un qui est assez peu connu mais qui fait pourtant des ravages : le manque de sommeil. Dormir régulièrement moins de huit heures par nuit attaque l’hormone de la virilité chez tous les hommes même les plus jeunes, à priori en possession de tous leurs moyens. Ainsi une étude américaine a démontré les effets d’une semaine de restriction de sommeil sur des étudiants de 25 ans en pleine santé. Les résultats sont saisissants : une semaine de manque de sommeil a eu le même effet sur les taux de testostérone de ces jeunes adultes que s’ils avaient vieilli de 10 ou 15 ans. (6) En effet, le taux de testostérone décroit naturellement de 1% par an à partir de 20 ans. Ils ont donc perdu 10 à 15% de leur testostérone sérique en moins de huit jours, juste en dormant 5 heures par nuit. Dormir huit heures par nuit est une des plus simples et peut-être une des plus efficaces des 5 actions pour soigner l’impuissance naturellement.

Réduire l’alcool

Un autre ennemi de la testostérone souvent sous-estimé : la consommation excessive d’alcool. L’alcool favorise en effet la transformation de la testostérone en oestrogènes. De toutes les drogues il semblerait même que l’alcool soit celle qui a le plus d’influence sur l’érection. Pour preuve, des chercheurs espagnols qui étudiaient l’impact des drogues sur la sexualité auprès d’anciens accros à différentes substances ont constaté que l’alcool était la substance qui impactait le plus la capacité de réaction au stimulus sexuel, c’est à dire l’érection. C’est aussi, avec l’héroïne et la cocaïne, une des drogues qui complique le plus l’orgasme. (7)

En bref

A priori tous ces conseils semblent de bon sens, mais vous pourriez penser qu’ils sont un peu légers. Pourtant en vous posant la question vous réaliserez peut-être qu’un déficit de sommeil chronique, des abus d’alcool réguliers, un tabagisme ou encore du surpoids sont potentiellement à l’origine de vos problèmes d’érections. Et si vous cumulez, alors ne cherchez pas plus loin et commencez par changer les choses et essayer une de ces 5 actions pour soigner l’impuissance naturellement, avant d’aller demander une ordonnance de pilules érectiles à votre médecin.

Références:
  1. Predictors of Sexual Dysfunction Incidence and Remission in Men. The Journal of Sexual Medicine, 2014
  2.  Erectile Dysfunction Linked To Smoking.” ScienceDaily 1 August 2007.
  3. Nicotine induces neutrophil extracellular traps. Journal of Leukocyte Biology, 2016;
  4. Overweight Men Can Boost Low Testosterone Levels by Losing Weight. Endocrine Society, 2012.
  5. The Association of Exercise with Both Erectile and Sexual Function in Black and White Men. The Journal of Sexual Medicine, 2015.
  6. Effect of 1 Week of Sleep Restriction on Testosterone Levels in Young Healthy Men. JAMA: The Journal of the American Medical Association, 2011
  7. Effect of Drug Use and Influence of Abstinence on Sexual Functioning in a Spanish Male Drug-Dependent Sample: A Multisite Study. The Journal of Sexual Medicine, 2012