5 vitamines nécessaires pour votre testostérone

5 vitamines nécessaires pour votre testostérone

Garder, quel que soit votre âge, une virilité intacte, un désir sexuel au top et toute votre force vitale, mais aussi une musculature, une masse osseuse et un moral d’acier, ça vous tente ?

Alors soignez vos taux de testostérone : l’hormone de la virilité dont dépendent tous ces paramètres qui rendent la vie plus belle. Pour cela, découvrez quelles sont les 5 vitamines nécessaires pour votre testostérone. (Ici le terme vitamine recouvre aussi les minéraux et acides aminés)

Vitamine D

La vitamine D est une vitamine particulière qui peut être synthétisée par l’organisme à partir des … rayons du soleil. Ce sont en effet les rayons UV qui permettent de fabriquer de la vitamine D sous la peau.

Une exposition régulière au printemps et en été permettrait logiquement de refaire ses stocks pour une année entière. Cependant, sédentarité et travail de bureau nous empêchent souvent de faire le plein, même en été.

Pourtant la vitamine D est capitale, car elle :

  • stimule l’immunité en boostant la production des globules blancs
  • réduit le risque cardio vasculaire
  • réduit le risque de cancers
  • prévient la démence
  • prévient la dépression…

Mais quel rapport entre testostérone et vitamine D ? Et bien toutes les études le prouvent : plus on a de vitamine D dans le sang, plus on a de testostérone.

À l’inverse, une carence en vitamine D entraîne systématiquement une baisse de la testostérone. (1)

Il est recommandé de prendre jusqu’à 1000 UI de vitamine D3 ( cholécalciférol) par jour.

Vitamine B 6

La vitamine B6 est une des huit vitamines du groupe B. Elle n’est pas synthétisée par l’organisme, elle est hydrosoluble, et donc ne se stocke pas puisqu’elle est éliminée dans les urines.

La vitamine B6 est indispensable à plus de 100 réactions métaboliques et enzymatiques au sein du corps humain.

Elle permet entre autres le métabolisme des protéines, des lipides, des acides aminés, et des glucides. Or vous le savez peut-être : la testostérone est synthétisée à partir du cholestérol, un lipide sanguin.

Donc sans B6, pas de production de testostérone optimale. Une étude sur les rats a d’ailleurs prouvé dès 1984 qu’une carence en vitamine B6 entraînait une forte baisse de la concentration de testostérone (2)

On trouve de la vitamine B6 dans les viandes, abats, œufs, laitages, certaines légumineuses et le riz complet.

Zinc

Le zinc est peut être la plus importante des 5 vitamines nécessaires pour votre testostérone. Pourtant n’est pas une vitamine, mais un oligo élément.

Comme la vitamine D le zinc est très utile pour préserver l’immunité et nous protéger des maladies, surtout en hiver.

Mais surtout, le zinc semble être un inhibiteur de l’aromatase, c’est à dire qu’il empêche la testostérone libre de se transformer en oestrogènes. De plus il inhibe aussi la transformation de cette testostérone libre en DHT (dihydrotestostérone) inutile et nocive.

Il est d’ailleurs prouvé qu’une carence en zinc est systématiquement responsable d’une chute des taux de testostérone.(3)

La supplémentation en zinc chez les hommes carencés augmente donc les taux de testostérone et inversement.

Si vous pensez ne pas risquer la carence en zinc réfléchissez-y à deux fois :

Le zinc est éliminé via la transpiration et le sperme (4).

Donc, si vous :

  • transpirez beaucoup
  • faites du sport de façon intensive
  • éjaculez souvent

Alors vous souffrez peut-être d’une carence en zinc.

Un homme normalement constitué doit consommer 15mg de zinc par jour. Pour consommer du zinc régulièrement, pensez aux huîtres. Ce sont les aliments qui contiennent le plus de zinc avec 33mg pour 100 g. La viande rouge, les abats et les fruits de mer sont aussi de très bonnes sources de zinc.

Magnésium

Lui aussi est un oligo élément, et lui aussi est capital dans de nombreux domaines.

Le magnésium assure l’équilibre nerveux et est très sollicité en période de stress car il permet d’éliminer le cortisol, l’hormone du stress.

Mais là où le magnésium fait fort côté virilité et mérite sa place parmi les 5 vitamines nécessaires pour votre testostérone, c’est que le magnésium lutte contre les effets de la terrible SHBG ou Sex Hormone Binding Globulin.

La SHBG , est une protéine qui s’attache à la testostérone et la rend indisponible par l’organisme. La présence de forts taux de magnésium dans le sang est lié à une plus grande concentration de testostérone biodisponible, comme l’a démontré une étude de 2009 (5).

On trouve de bonnes quantités de magnésium dans les légumes verts, les amandes, le cacao, les céréales et les haricots secs. En cas de carence une supplémentation est facile à se procurer en pharmacie.

BCAA

Les BCAA sont les acides aminés à chaîne ramifiée, trois acides aminés essentiels que le corps ne synthétise pas seul. Il s’agit de la leucine, l’isoleucine et la valine.

Ces acides aminés sont très prisés des culturistes car ils sont très utiles à la croissance et à la réparation musculaire après l’effort.

Mais il est également prouvé qu’ils ont un effet anabolisant c’est à dire qu’ils augmentent les taux de testostérone.

En 2010, une étude sur les BCAA a été réalisée pendant 4 semaines en double aveugle contre placebo, sur des athlètes soumis à un entraînement de haute intensité et en résistance.

Résultat, non seulement les BCAA ont significativement augmenté les taux de testostérone chez le groupe qui en prenait par rapport au groupe placebo, mais ils ont aussi réduit les taux de cortisol, l’hormone du stress qui fait baisser les taux de testostérone. (5)

Les BCAA ont également la faculté d’aider à brûler les graisses, ce qui peut aider à rebooster les taux de testostérone chez des hommes en surpoids.

En effet, la graisse stimule la production d’oestrogènes au détriment de la testostérone.

On trouve des BCAA sous forme de compléments alimentaires dans les magasins diététique, de nutrition pour le fitness, ou encore sur internet. Fiez vous aux marques fiables et reconnues

Références 5 vitamines nécessaires pour votre testostérone :
  1. Effect of vitamin D supplementation on testosterone levels in men.Hormone and Metabolic research, 2011.
  2. Increased target tissue uptake of, and sensitivity to, testosterone in the vitamin B6 deficient rat. Journal of Seroid biochemistry, 1984.
  3. The effect of exhaustion exercise on thyroid hormones and testosterone levels of elite athletes receiving oral zinc.
  4. Magnesium effect on testosterone–SHBG association studied by a novel molecular chromatography approach. Journal of Pharmaceutical and Biomedical Analysis, 2008.
  5. Recovery from High-Intensity Resistance Training. Journal of Strength & Conditioning Research, 2010.