6 effets négatifs du soja

Votre galette de soja est elle un danger pour votre virilité ? De plus en plus plébiscité pour 6 effets négatifs du sojaremplacer les protéines animales sans nuire à la planète, le soja est il sain pour vous et votre virilité ? Réponses tout de suite avec en bonus les 6 effets négatifs du soja.

La petite graine qui monte

Avant la seconde guerre mondiale la seule chose qui venait à l’esprit des gens quand on leur parlait de soja c’était la sauce utilisée dans la cuisine asiatique. Aujourd’hui c’est la deuxième production agricole des USA après le maïs. Si la Chine est son plus gros importateur, le reste du monde n’est pas en reste : l’Europe arrive en deuxième position avant le Mexique et le Japon (1). Alors, oui, une grosse partie de cette production est destinée à l’alimentation du bétail. Mais tout de même regardez les rayons de la moindre supérette de quartier : tofu fumé, galettes de soja, lait de soja, yaourts au soja, crèmes dessert au soja. Même votre télé est colonisée par la petite graine qui monte, à coups de pubs vous expliquant combien c’est bon de manger du soja : pour vous comme pour la planète. Mais depuis quand faudrait-il croire la publicité ?

Le soja, un perturbateur endocrinien ?

La consommation de soja pose pourtant question depuis les années 40, lorsqu’on a découvert que certains de ses principes actifs, les isoflavones avaient des propriétés oestrogéniques. En clair ils peuvent être confondus avec des hormones sexuelles féminines par les récepteurs à oestrogènes du corps humain. C’est donc un perturbateur endocrinien naturel. Le soja et les aliments qui en sont issus sont les plus riches en isoflavones. Pour cette raison le soja a longtemps été soupçonné de favoriser le cancer du sein. Mais une étude récente l’a totalement blanchi (2) : non seulement le soja ne cause pas le cancer du sein, mais sa consommation augmente même l’espérance de vie des femmes ayant déjà un cancer du sein.

Des études très contradictoires

Depuis le début des années 2000, les études se multiplient pour connaître les effets positifs ou négatifs du soja sur la santé. Protecteur anti cancer, cancérigène, bon pour le cœur, anti diabète… on a tout lu… et son contraire. Mais les plus récentes ont tendance à inquiéter plus qu’à rassurer. Alors, toutes ces hormones féminines, même issues des plantes, est ce que ce n’est pas dangereux pour nous les hommes ? Quels sont les effets secondaires du soja chez l’homme ?

Le soja diminue la fertilité masculine

Avant d’être dangereux pour notre santé, le soja semble déjà avoir un impact négatif sur la fertilité. Une étude de 2008 a démontré que manger en moyenne ½ portion de soja par jour réduit la concentration du sperme en spermatozoïdes. Cet effet anti-fertilité du soja serait d’autant plus prononcé chez les hommes obèses ou en surpoids (3) Une demi portion de soja pour les chercheurs représente 12cl de lait de soja ou 57grammes de tofu. Pour relativiser un peu, sachez que d’après cette même étude, c’est chez les hommes qui avaient à l’origine la plus forte concentration de spermatozoïdes que le soja a eu un effet négatif.

Le soja augmente les risques de cancer de la prostate

Oui, c’est l’effet négatif du soja le plus inquiétant. C’est une étude de 2017 qui a mis ce danger en avant. (4) Elle s’est basée sur les résultats d’une longue étude de 11 ans sur les habitudes alimentaires de patients atteints de divers cancers. La conclusion des chercheurs c’est que la consommation d’isoflavone de soja augmente la fréquence des cancers de la prostate à un stade avancé, c’est à dire qui se répand au delà de la glande elle même. Enfin, comme on pouvait s’en douter, le soja n’aide pas à la production de testostérone.

Le soja réduit la production de testostérone

Les hommes qui font de la musculation, se demandent souvent si la consommation de protéines issue du soja consommée après l’entrainement ne risque pas d’augmenter la production d’oestrogènes et de faire baisser les taux de testostérone. Une étude a donné la réponse : deux groupes de jeunes hommes pratiquant la musculation ont été supplémentés, soit avec des compléments de protéine à base de petit lait, soit avec des suppléments protéinés à base de soja. Ils devaient par la suite pratiquer 6 séries de 10 squats avec lourde charge utilisant 80% de leur force. Après 14 jours à ce régime, les chercheurs ont découvert que la supplémentation à base de soja réduisait la concentration de testostérone dans le sang chez ces sportifs. Tandis que la protéine de petit lait réduisait la concentration de cortisol (l’hormone du stress). Un comble !

Voici donc les 6 effets négatifs du soja :

  • 1 Augmentation des risques de cancer de la prostate
  • 2 Réduction de la fertilité masculine
  • 3 Réduction de la testostérone

et donc

  • 4 Baisse de la libido
  • 5 Baisse de la force musculaire
  • 6 Fatigue et risque de dépression

Conclusion :

Vous n’avez certainement pas envie de subir ces 6 effets négatifs du soja. Si vous êtes omnivore, vous n’avez pas forcément besoin du soja. Vous êtes végétarien ? Privilégiez plutôt les œufs de poule, et mangez du soja de temps en temps. Végétalien ? Essayez de varier les sources de protéines et de réduire votre consommation de soja. N’en consommez surtout pas tous les jours, sous peine de voire votre taux de testostérone baisser et d’augmenter vos risques de déclarer un cancer de la prostate invasif. NB : Les “pousses de soja” qui vont si bien dans les woks et dans les rouleaux de printemps ne sont pas des pousses de soja, mais de haricots mungo. Rien à voir donc, et aucun danger.

Références :
  1.  US Agriculture Outlook 2016
  2.  Dietary isoflavone intake and all‐cause mortality in breast cancer survivors: The Breast Cancer Family Registry. Cancer, juin 2017
  3. Soy food and isoflavone intake in relation to semen quality parameters among men from an infertility clinic. Human Reproduction, 2008
  4. Dietary intake of isoflavones and coumestrol and the risk of prostate cancer in the Prostate, Lung, Colorectal and Ovarian Cancer Screening Trial. International Journal of Cancer, 2017.