Le chocolat est-il vraiment aphrodisiaque ?

Le chocolat est-il vraiment aphrodisiaque ∞

Depuis le temps que vous entendez dire du chocolat qu’il est aphrodisiaque, vous avez bien envie de tester ses pouvoirs. Mais comment ça marche, et sur qui ? Est-il vraiment aphrodisiaque ?

Le chocolat : des Mayas à la cour des rois d’Europe

Le cacao exerce, depuis sa découverte par les explorateurs espagnols qui le ramenèrent des Amériques, une fascination sur les européens, et sur les femmes en particulier. Ce sont elles qui l’ont mis à l’honneur à la cour et dans les salons du siècle des lumières. Mais bien avant sa découverte par les conquistadors, les peuples Mayas, Aztèques et Incas pour lesquels il constituait un des aliments phares, l’associaient déjà à leurs dieux de la fertilité. Dans l’Amérique précolombienne, la fève de cacao est fermentée, torréfiée, broyée et associée à des mets salés, ou mélangé à de l’eau et à des épices pour devenir du xocoatl ou chocolat, une boisson chaude ou froide mais qui devait être particulièrement amère. (1) D’ailleurs les aztèques consommaient le chocolat comme une boisson énergisante, pas comme une boisson douce. Un peu comme le café pour les adultes d’aujourd’hui, qui laissent le chocolat aux enfants. Les religieuses espagnoles qui le découvrent dans les bagages des conquistadors choisissent de remplacer les épices par la vanille et le miel, et l’eau par le lait. Elles prennent alors plaisir à déguster cette boisson qui semblait, jusque là, imbuvable au palais européens. Au 17e siècle, ce sont les reines et les dames de la cour qui font du chocolat un incontournable. Est-ce un hasard si le chocolat et le grand siècle du libertinage sont rapidement indissociables ? Aujourd’hui, en Europe où la consommation de cacao reste la plus élevée, on en mange presque 2 kilos par personne et par an !

La composition du chocolat

Le cacao est riche entre autre en :

  • lipides
  • théobromine
  • épicatéchine
  • flavonoïdes
  • phényléthylamine
  • tryptophane
  • caféine
  • magnésium
  • phosphore
  • potassium
  • fer

On remarque qu’il est donc vraiment riche en nutriments intéressants pour la santé, en général et pour la santé sexuelle en particulier. Pour bénéficier d’un maximum de ces bienfaits il faut consommer du chocolat très concentré en cacao et pauvre en sucre : de 70% minimum à 95%.

Pourquoi le chocolat est aphrodisiaque

Le chocolat est-il vraiment aphrodisiaque ? Oui, il n’a pas usurpé sa réputation de stimulant sexuel. D’abord sur le plan physiologique, l’épicatéchine que contient le cacao permet d’améliorer la circulation sanguine en augmentant la production d’oxyde nitrique au sein des vaisseaux sanguins. Une étude sur des fumeurs a même démontré que le cacao pouvait améliorer une circulation sanguine mise à mal par la cigarette.(2) L’oxyde nitrique joue un grand rôle dans l’érection en relaxant les muscles lisses qui entourent les artères péniennes et en favorisant l’afflux sanguin. Cet afflux sanguin est aussi très utile pour exciter le clitoris. Consommer 40 g de chocolat à 85% de cacao suffit à obtenir cet effet pro-oxyde nitrique (NO). L’autre effet aphrodisiaque du chocolat n’a pas lieu au niveau local, mais au niveau mental. Il est prouvé que les polyphénols du chocolat améliorent l’humeur. Plus précisément selon une étude de 2013, ses composants augmentent les sensations de calme et de contentement (3) Un véritable anxiolytique, quoi !

Le chocolat, aphrodisiaque féminin par excellence

Est-ce parce que les femmes ont tendance à avoir un rapport au sexe plus cérébral ? En tous cas vous aurez du mal à trouver une femme qui ne vous parle pas de chocolat avec une lueur de désir dans le regard. Au delà de la gourmandise, le chocolat a chez les femmes un effet relaxant, proches pour certaines, d’un orgasme. Est-il vraiment aphrodisiaque ? Oui si on en croit les courtisanes du grand siècle qui le consommaient sans modération comme stimulant naturel de leur libido. En effet ces dames qui devaient faire preuve de passion au lit avaient parfois besoin d’un coup de main pour être inspirées par leurs amants, certes riches mais pas forcément excitants. Le chocolat les aidait probablement à se mettre dans les meilleurs dispositions possibles.

Mieux qu’un baiser

Une étude anglaise réalisée à partir d’IRM de volontaires venus s’embrasser ou déguster du chocolat, a même déterminé que consommer du chocolat pouvait donner plus de plaisir qu’un baiser fougueux, et que cet effet pouvait durer 4 fois plus longtemps.(4) Ce qui n’est pas rien. Limite vexant. Selon les chercheurs qui ont réalisé cette étude, ce sont ses taux élevés de phenylethylamine qui, en augmentant les niveaux d’endorphine dans le cerveau sont responsables de cet effet plaisir du cacao. Pas étonnant que le chocolat fortement dosé devienne addictif ! Si vous avez besoin de réchauffer l’atmosphère avec une partenaire un peu tendue, vous savez ce qu’il vous reste à faire : inclure un dessert hyper-chocolaté à vos dîners en amoureux. Au lieu de le considérer comme un concurrent, considérez-le comme un préliminaire… pour vous deux. Car si ses effets sont particulièrement appréciés des femmes, n’oubliez pas qu’ils sont aussi notables sur vous les hommes (souvenez-vous de son effet sur la production d’oxyde nitrique).  

  1.  Fiche Wikipédia du Chocolat.
  2. NOX2-mediated arterial dysfunction in smokers: acute effect of dark chocolate. Hear, 2011.
  3. Cocoa polyphenols enhance positive mood states but not cognitive performance: a randomized, placebo-controlled trial. Journal of Psychopharmacology, 2013.
  4. Chocolate better than kissing. BBC news, 16 april 2007.