Comment faire jouir une femme

Comment faire jouir une femme : 9 conseils

Les femmes qui n’aiment pas le sexe sont généralement celles qui n’ont jamais connu l’orgasme. Suivez nos 9 conseils pour qu’elle en redemande. Découvrez comment faire jouir une femme à tous les coups.

Pourquoi l’orgasme féminin ?

À quoi peut bien servir cet orgasme féminin qui n’est même pas indispensable à la reproduction ? Figurez-vous que c’est un résidu de l’évolution humaine. Il servait à déclencher l’ovulation chez nos ancêtres bipèdes femelles. Cette nécessité de l’orgasme a disparu avec l’évolution humaine, mais la capacité orgasmique et l’organe qui lui est associé sont restés, gratuitement en quelques sortes. (1)

L’orgasme féminin est un mystère… uniquement pour ceux (et celles) qui ont choisi de ne jamais vraiment se pencher sur la question.

Le fait est, 54% des femmes de 18-30 ont des problèmes pour atteindre l’orgasme.

Autant dire que si vous êtes celui qui arrivera à la faire décoller, vous serez son dieu. Mais comment faire ?

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Ebook Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Saisissez votre adresse email principale ci-dessous pour recevoir cet ebook indispensable dans 2 minutes!

Vous avez de la chance, la science et la société ont fait de grands progrès et on en sait désormais beaucoup plus sur le phénomène orgasmique chez la femme. Il n’est pas si compliqué que ça, il suffit juste de savoir comment la prendre pour trouver comment faire jouir une femme.

1- Connaître son anatomie

On ne vous parle pas de la longueur de ses jambes, de la courbure de ses fesses, ni de la taille de ses seins (enfin ça viendra après).
On vous parle de son clitoris Et, non, il ne s’agit pas d’un petit bouton sur lequel il suffirait d’appuyer fort pour que ça fasse tilt.

En fait pour comprendre les tenants et les aboutissants de l’orgasme féminin il faut connaître la réalité du clitoris. Il s’agit d’un organe dont vous ne voyez que la partie émergée, comme un iceberg.

Le clitoris est un corps érectile, comme le pénis, sauf qu’il possède trois fois plus de terminaisons nerveuses que ce dernier. Et surtout, le clitoris est un organe interne.

Il est constitué de deux parties :

  • Une tige ou racine interne qui peut faire 10 cm et entoure les deux parois du vagin.
  • La partie visible du clitoris se trouve à la jonction des petites lèvre au-dessus du vagin. C’est un gland constitué de muqueuse et recouvert d’un capuchon. Ça vous rappelle quelque chose ? Normal.

Le clitoris et le pénis partagent la même origine au stade embryonnaire. La différenciation se fait suite au bombardement hormonal.

2 -Arrêter d’opposer les genres

Arrêtons avec le vieux mythe des types d’orgasmes. Si vous voulez savoir comment faire jouir une femme, sachez qu’il n’existe pas de « clitoridiennes » ou de « vaginales ».

En fait il n’existe qu’un orgasme féminin, qui prend diverses formes selon la façon dont le clitoris est stimulé. C’est la stimulation interne du clitoris au niveau vaginal qui entraîne l’orgasme dit vaginal tandis que c’est la stimulation directe du clitoris externe qui entraîne l’orgasme dit clitoridien.

3- Jouer sur les deux tableaux

La logique après ce qu’on vient de vous dire c’est que lorsque le clitoris est stimulé à la fois de l’intérieur, par la pénétration, et de l’extérieur, par le frottement du gland du clitoris, la jouissance féminine peut être décuplée.

Vous pouvez atteindre cette double stimulation par plusieurs biais :

  • En position de la levrette en stimulant manuellement le clitoris de votre partenaire tout en la pénétrant.
  • Dans la position d’Andromaque, c’est à dire, elle sur vous. Elle peut alors stimuler elle-même son clitoris à la main, ou en se frottant contre la base de votre verge lorsqu’elle se penche sur vous ce qui lui donne la maîtrise quasi totale de son plaisir. Pour certaines femmes c’est une condition pour atteindre l’orgasme, pour d’autres c’est très perturbant de se sentir en charge de son plaisir de cette façon.

4-La garder au chaud

Inutile de lui mettre un pull et une écharpe, mais si vous remarquez qu’elle a les pieds froids et si vous voulez qu’elle atteigne l’orgasme, vous n’arriverez à rien sans lui avoir préalablement réchauffé les pieds.

Il est scientifiquement prouvé que l’orgasme est impossible chez une femme qui a froid aux pieds.

Un massage vigoureux, une bouillotte, une paire de chaussettes en laine, faites ce que vous voulez mais faites en sorte qu’elle n’ait pas froid aux pieds pendant l’acte.

5 -Caresser ses seins

Une étude parue dans le Journal of Sexual medicine a démontré que la stimulation des seins déclenche une réaction dans le cortex cérébral, non seulement au niveau de la zone correspondant à la poitrine, mais aussi au niveau de la zone correspondant aux parties génitales. (2) Caresser les seins de votre partenaire stimule ainsi directement la lubrification et l’excitation au niveau vaginal et clitoridien.

6 -La déstresser

Le stress est un tue-l’orgasme, chez la femme comme chez l’homme. C’est moins visible, certes, mais tout aussi incompatible avec le lâcher prise. Une femme stressée sera moins lubrifiée, aura plus de mal à ressentir la montée du plaisir et n’arrivera pas à atteindre l’orgasme, même si elle est pleine de bonne volonté.

Si vous sentez qu’elle est tendue comme un arc, soit à cause de vous, soit à cause d’un problème dans sa vie professionnelle ou personnelle, ne vous focalisez pas sur son plaisir, focalisez-vous sur le fait de la détendre.

Faites lui couler un bain, offrez-lui une coupe de champagne. Dites-lui que ça détend et que ça ne fait pas grossir, vous la ferez au moins rire, ce qui est un bon début.

Inutile de brusquer les choses avec une femme stressée. Au mieux elle fera semblant d’avoir pris son pied, juste pour vous (se) rassurer.

7 -Utiliser vos mains… et vos dents

Le corps de la femme est bourré de zones érogènes. À vous de les repérer en réalisant une cartographie précise. Sous prétexte d’un massage érotique, caressez-la partout et repérez les zones qui la font frétiller. Vous y reviendrez systématiquement les fois suivantes pour accélérer et augmenter son excitation. En effet, plus l’excitation est élevée avant la pénétration, plus elle jouira rapidement. Cette info peut servir à ceux qui ont du mal à durer très longtemps.

Petite liste non exhaustive des zones érogènes féminines (hors clitoris) :

  • L’intérieur des cuisses (du bout des doigts ou avec la langue)
  • Les seins (mains et langue)
  • Les côtes (caressées du bout des doigts, de l’aisselle aux hanches)
  • La nuque (se faire mordiller la nuque pendant la pénétration déclenche même l’orgasme chez certaines femmes)
  • Les pieds (certaines femmes adorent qu’on leur masse les pieds en préliminaire)
  • Les fesses (un massage bien appuyé des fesses peut avoir des effets insoupçonnés)

8-Lui faire faire du sport

Quelques abdos avant de s’envoyer en l’air ? Ça peut sembler bizarre, mais il arrive que la pratique de certains sports engendre des orgasmes spontanés chez certaines femmes.

Selon une étude de 2012 menée sur plus de 300 femmes, les exercices qui sollicitent les abdos sont les plus générateurs de plaisir sexuel, voire d’orgasme spontané. Grimper à la corde ou à un mat (en mode pole-danse) semble aussi être très efficace. Les femmes rapportent également avoir ressenti du plaisir sexuel avec la pratique du vélo de la musculation, mais aussi du yoga. (3)
Bref vous voulez faire monter la température des deux côtés et faciliter son orgasme, il ne vous reste qu’à investir dans une salle de sport, ou un mât de pole-danse selon la place que vous avez.

9 La prendre à point ou patienter

En matière d’orgasme, la jeunesse n’est pas forcément un atout pour votre partenaire.

Des chercheurs ont étudié la prévalence des problèmes sexuels chez les femmes selon les ages.(4)

Eh bien, les femmes de moins de 30 ans sont 54 % à avoir des difficultés à atteindre l’orgasme.

 Chez les femmes de 46 à 54 ans le chiffre descend à 48%, mais c’est dans la tranche des 31-45 ans qu’elles ont le moins de mal à atteindre le septième ciel (43% de problèmes seulement).

Conclusion, si votre partenaire a moins de 30 ans ne vous sentez pas trop coupable si elle n’a pas systématiquement un orgasme alors que vous savez à priori comment faire jouir une femme. L’orgasme féminin c’est aussi une question de maturation sexuelle et ça s’apprend avec l’expérience.

  1. The Evolutionary Origin of Female Orgasm Authors. JEZ-Molecular and Developmental Evolution, 2016
  2. Women’s Clitoris, Vagina, and Cervix Mapped on the Sensory Cortex: fMRI Evidence. The Journal of Sexual Medicine, 2011
  3. Exercise-induced orgasm and pleasure among women. Sexual and Relationship Therapy, 2011
  4. Female sexual dysfunction in urological patients: findings from a major metropolitan area in the USA. BJUI International, 2009