Comment faire pour bander après 60 ans ?

Comment faire pour bander après 60 ans ?

Si vous avez 60 ans ou plus, et si vous souffrez de difficultés à obtenir ou à maintenir une érection satisfaisante, lisez ce qui suit et vous saurez Comment faire pour bander après 60 ans.

Pourquoi l’impuissance est fréquente après 60 ans

Rare avant 40 ans (4%), l’impuissance touche 15 à 20% des homme de 65 ans. Soit un quart d’entre eux. Et après 75 ans ce sont plus de la moitié des hommes qui n’arrivent plus à bander de façon satisfaisante. Mais si l’impuissance après 60 ans est fréquente elle n’en est pas pour autant une fatalité.

Les causes sont nombreuses :

Maladie de la prostate

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Accèdez immédatement ce guide et commencez à avoir des bonnes érections FORTES ce soir sans aucun engagement!

Que ce soit le cancer ou l’hypertrophie bénigne de la , la maladie autant que son traitement peuvent entraîner des troubles de l’érection, provisoires ou définitifs. Lisez cet  article pour en savoir plus.

Diabète

Plus fréquent à partir de 55 ans, le diabète de type 2 est une des grandes causes d’impuissance. Le diabète cause une atteinte, à la fois des artères qui amène le sang à la verge, et des nerfs érecteurs de la verge.

Non seulement le diabète entraîne une impuissance, mais les médicaments pour le soigner peuvent aussi être responsables de problèmes d’érection. Commet s’en sortir ? En luttant directement contre le diabète de type 2.

Hypertension

Cause probable de troubles de l’érection, l’hypertension artérielle est également traitée avec des médicaments qui peuvent avoir un effet délétère sur l’érection.

Athérosclérose

Les artères qui irriguent le pénis sont particulièrement fragiles car assez fines. Elles sont très sensibles au dépôt de plaque d’athérome et sont susceptibles de se boucher. Dans ce cas là l’érection n’est plus possible. C’est pourquoi une absence totale d’érection doit vous pousser à consulter.

En effet, les artères du pénis se bouchent avant les artères vitales qui irriguent le cœur : les coronaires. Si les artères du pénis sont bouchées c’est signe que les coronaires ne vont pas tarder à subir le même sort. Inutile de vous le dire : c’est une urgence médicale.

DALA ou Déficit Androgénique lié à l’âge 

Il s’agit d’une sorte de ménopause masculine : les hormones mâles diminuent de façon anormale. Les symptômes associés à cette chute des hormones sexuelles masculine sont les suivants : fatigue, bouffées de chaleur, transpiration, perte de masse musculaire, diminution de la taille des , augmentation du volume mammaire, baisse de libido, érections raréfiées, dépression, anxiété, ostéoporose.

Pour savoir si vous avez suffisamment de testostérone ou si vos problèmes d’érection sont liés à une baisse de production de cette hormone mâle, référez-vous aux chiffres suivants :

Des chercheurs allemands ont établi la moyenne correcte des taux de testostérone en fonction de l’âge (1). Demandez un dosage de à votre médecin. Si vous êtes éloigné des chiffres ci-dessous c’est que le problème vient probablement de là.

  • Entre 60 et 65 ans : 16.0 nmol/L
  • Entre 65 et 70 : 16.7 nmol/L
  • Entre 70 et 75 ans : 16.4 nmol/L
  • Au-delà de 75 ans : 15.5 nmol/L

Les dangers  de la thérapie hormonale de substitution

Si vous vous demandez “Comment faire pour bander après 60 ans ?”, et si vous avez constaté les symptômes précédents vous avez peut être pensé à la thérapie hormonale de substitution. Ce traitement, qui peut effectivement redonner de l’énergie et de la virilité aux hommes atteints de DALA, n’est pas sans danger. En particulier il est déconseillé aux hommes à risque de contracter un cancer de la prostate. Plus précisément, les hommes ayant,  ayant eu, ou dont un parent au 1er degré a eu un cancer de la prostate ne devraient jamais prendre de traitement hormonal de substitution.

Comment faire pour bander après 60 ans : en reboostant naturellement sa testostérone.

Avec l’âge les taux de testostérone libre diminuent sous l’effet de l’aromatisation. L’aromatase, une enzyme, convertit alors la testostérone en œstradiol, une hormone sexuelle féminine. Ce mécanisme naturel tend à augmenter avec l’âge et à réduire la virilité des hommes.

Heureusement  il peut être contré grâce à de nombreux éléments naturels comme le zinc, le magnésium, le fénugrec, le tribulus terrestris, l’extrait de racine d’ortie, l’ashwaghanda.

Pour en savoir plus sur les moyens de rebooster sa testostérone lisez ceci.

Comment faire pour bander après 60 ans : en augmentant ses taux d’oxyde nitrique

L’oxyde nitrique (ou monoxyde d’azote ou NO) est un gaz produit au niveau de la parois interne des vaisseaux sanguins qui est utilisé par l’organisme pour dilater ces vaisseaux et ainsi favoriser l’afflux sanguin. Il est indispensable à la bonne santé cardio vasculaire et bien sûr, à l’existence et au maintien de l’érection.

Il arrive avec l’âge que la production d’oxyde nitrique baisse. C’est pour augmenter cette production d’oxyde nitrique qu’a été inventé le viagra. Heureusement il existe de nombreux moyens naturels de les faire remonter sans passer par la pilule bleue.

En priorité, en prenant des suppléments d’arginine ou de citrulline, qui sont des précurseur du NO.

Comment bander après 60 ans : en soignant sa prostate

On l’a vu, l’hypertrophie bénigne de la prostate comme le cancer de la prostate ont des conséquences très désagréables sur l’érection et la libido.

L’hypertrophie bénigne de la prostate engendre presque toujours des troubles de l’érection. Avant d’envisager l’opération qui peut avoir des conséquences irréversibles pour l’érection, testez les plantes suivantes, elles ont fait leurs preuves :

  • Palmier nain (2)
  • Prunier d’Afrique (3)
  • Racine d’ortie (4)

Comment faire pour bander après 60 ans : en soignant ses gencives

Oui, c’est bizarre à écrire et pourtant… Des chercheurs Taïwanais ont découvert que l’inflammation des gencives (type parodontite) augmentait les risques de souffrir de troubles de l’érection, en particulier après 59 ans. (5)

C’est un état inflammatoire global, exacerbé par l’inflammation des gencives qui serait responsable. Vous avez plus de 60 ans, vous avez des gencives douloureuses et en mauvaise état ? Un petit tour chez le dentiste pourrait bien vous aider à retrouver des érections satisfaisantes.

Comment faire pour bander après 60 ans : en luttant contre le diabète

Nous l’avons dit le diabète est une des causes d’impuissances majeures, et c’est une maladie de plus en plus fréquente après 55 ans.

Vous pouvez soupçonner un diabète si :

  • vous urinez fréquemment
  • vous avez toujours soif
  • vous êtes fatigué après les repas
  • vous avez du mal à cicatriser quand vous vous coupez
  • vous souffrez d’infections à répétition

La bonne nouvelle c’est que contrairement au diabète de type 1 qui est irréversible, le diabète de type 2 peut être soigné par une hygiène de vie irréprochable.

Pour commencer vous devez introduire dans votre alimentation des aliments et des plantes qui font baisser la glycémie, qui réduisent la résistance à l’insuline ou qui soutiennent sa production par le pancréas.

Les 4 mousquetaires anti diabète dans vos placards :

  • cannelle
  • gingembre
  • ginseng
  • curcuma

Ensuite, une étude publiée au printemps 2016 a démontré qu’il était possible de guérir du diabète de type 2 en suivant un régime très particulier et très strict pendant 8 semaines. Mais ce régime n’est pas une partie de plaisir.

Pour commencer il faut comprendre que le diabète de type 2 est dû à de mauvaises habitudes alimentaires auxquelles s’ajoute la sédentarité. Il est associé à une prise de poids importante et à une accumulation de graisse au niveau du ventre (contrairement au diabète de type 1). Pour en sortir il faut donc tout inverser : manger très sainement et bouger beaucoup, beaucoup plus.

Les chercheurs de l’Université de Newcastle ont enrôlé 30 diabétiques de type 2. Ils leur ont fait suivre un régime extrêmement restrictif à 700 calories par jour pendant 8 semaines (!). Leurs repas étaient basés sur des suppléments hyper protéinés, des légumes, et bien sûr une hydratation importante.

Une grande partie des sujets de l’étude ont totalement guéri de leur diabète et, malgré la reprise d’une alimentation normale (saine) n’avaient par rechuté 6 mois plus tard. Pour ceux qui n’avaient pas entièrement guéri (ils avaient en moyenne plus de 60 ans et un diabète installé depuis plus de 10 ans), les chercheurs préconisaient une nouvelle « cure » après 6 mois de pause.

Attention, ce régime n’est valable que pour le diabète de type 2 et il est indispensable de le faire sous surveillance médicale. Si vous voulez en parlez à votre médecin n’hésitez pas à le renvoyer vers cette étude. (6)

Un régime de tyle paléo pourra être plus facile à suivre et vous permettre d’atteindre la perte de poids importante visée pour éliminer le diabète.

  1. Reference Ranges for Serum Dehydroepiandrosterone Sulfate and Testosterone in Adult Men. Journal of Andrology, 2016.
  2. Role of phytotherapy in men with lower urinary tract symptoms. Curr Opin Urol. 2005
  3. Pygeum africanum for benign prostatic hyperplasia. Cochrane Database Syst Rev 2002
  4. Efficacy and safety of a combination of sabal and urtica extract in lower urinary tract symptoms. A randomized, double-blind study versus tamsulosin. Arzneimittelforschung. 2006
  5. Exploration of the association between chronic periodontal disease and erectile dysfunction from a population-based view point. Andrologia, 2015.
  6. Very low calorie diet and 6 months of weight stability in type 2 diabetes: Pathophysiologic changes in responders and non-responders – Diabetes Care, 2016