Comment utiliser le gingembre comme aphrodisiaque

Comment utiliser le gingembre comme aphrodisiaque

Le gingembre a une réputation aphrodisiaque tenace. Mais est-elle justifiée ? Et si oui, comment utiliser le gingembre comme aphrodisiaque ? Suivez nos conseils et recettes.

Le gingembre c’est quoi ?

Le gingembre — Zingiber oficinale— est une plante vivace originaire d’Inde et d’Asie du Sud Est où elle pousse naturellement. C’est une des stars de la médecine ayurvédique et ce n’est pas pour rien. Elle fait partie de la même famille que le curcuma, autre plante aux vertus médicinales reconnues même aujourd’hui. La partie que l’on consomme est le rhizome du gingembre c’est-à-dire la partie qui pousse sous la terre.

Au Moyen Âge, quand l’occident découvre cette épice aux accents piquants et réchauffants, le gingembre est au cœur de la majorité des plats salés et sucrés. Utilisé frais ou en poudre c’est un ingrédient de base à l’époque en raison de son goût, mais aussi de ses propriétés médicinales déjà reconnues.

En fait, depuis 3000 ans le gingembre fait partie de l’arsenal thérapeutique des médecines orientales, indienne et chinoise en particulier. Le principe actif qui lui donne son goût piquant et ses principales propriétés est le gingérol, transformé en shogaol lors du séchage. Le rhizome du gingembre contient de l’amidon, des protéines, des graisses, de l’huile essentielle ainsi qu’une oléorésine. Il est en particulier source de manganèse et de cuivre.

Les vertus du gingembre

La science moderne reconnaît au gingembre les propriétés médicinales suivantes :

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Ebook Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Saisissez votre adresse email principale ci-dessous pour recevoir cet ebook indispensable dans 2 minutes!

Anti-oxydant : Le gingembre est un des végétaux les plus antioxydants au monde ; que ce soit cru, cuit ou en poudre. D’autre part, associé à l’ail et à l’oignon, ces propriétés anti-oxydantes sont décuplées.

Anti nausée (1) : Il est prouvé qu’il réduit les nausées post-opératoires. En cas de nausées et de vomissement, par exemple dans les transports, l’huile essentielle de gingembre sur un sucre peut-être une alliée. Consommé frais il peut aider à lutter contre les nausées matinales des femmes enceintes.

Favorise la digestion : Il protégerait la muqueuse gastrique, stimule le pancréas et la production de bile, fait baisser le cholestérol et de triglycérides.

Anti-inflammatoire : Préviendrait le cancer du colon : Une étude de 2003 (2) a permit de découvrir que l’absorption de gingembre préviendrait le développement des cellules cancéreuse dans le cancer colorectal.

Alors, aphrodisiaque le gingembre ?

Il y a peu de preuves dans la littérature scientifique de l’efficacité réelle du gingembre sur la libido, moins encore sur la qualité des érections. Pourtant dans une revue de la littérature scientifique sur le sujet parue en 2011 (3), le gingembre fait partie des plantes reconnues pour leur effet aphrodisiaques, au moins chez l’animal. Il fait en effet partie des plantes qui encouragent un comportement sexuel plus actif.

Certes chez un homme en pleine forme le gingembre n’aura pas forcément un effet très stimulant sur la libido. Mais il peut avoir un effet bénéfique chez un homme fatigué, convalescent, dont le libido est en berne à cause d’un excès de stress et d’un épuisement physique ou nerveux. En effet, le gingembre peut lutter contre les infections, faire baisser la fièvre (tout en réchauffant!). Mais il est surtout tonifiant et fortifiant, et à forte dose il peut être cardio-stimulant.

De plus son goût piquant et sa capacité à échauffer les papilles sont parfaits pour réveiller les sens endormis. Mais c’est une fois associé à d’autres plantes qu’il acquiert ses propriétés aphrodisiaques : Tribulus terrestris, Maca ou Ginseng sont des associés parfaits pour épicer vos nuits.

Quantités recommandées : Pour un effet notable compter 2 à 5 g de gingembre en poudre à répartir dans la journée. Si vous le préférez frais, 1g de gingembre en poudre équivaut à 10gr de gingembre frais. 10 à 50g de gingembre frais

Comment utiliser le gingembre comme aphrodisiaque

Pour consommer le gingembre vous avez le choix : le râper frais sur vos aliments ou l’utiliser en poudre. Il n’a pas du tout le même goût mais ses vertus sont les mêmes. Si vous n’aimez pas le côté piquant du gingembre frais choisissez la poudre. C’est sous cette forme qu’il est d’ailleurs utilisé dans le pain d’épices. Si vous êtes du genre pâtissier et si vous faites souvent des pâtes sablés ou brisées (sucrées) ajoutez du gingembre en poudre et de la cannelle à votre farine. En plus le résultat est délicieux.

D’autre part l’huile essentielle de gingembre concentre les bienfaits de la plante et peut-être utilisée dans un but tonifiant et stimulant. En olfaction, sur un mouchoir ou par diffusion atmosphérique, mais aussi diluée dans une huile de massage, pour réchauffer et stimuler tout le corps (éviter les muqueuses quand même !)

Recettes au gingembre

Voici deux recettes au gingembre frais pour un dîner en amoureux très… chaud.

Poulet au gingembre et au poivre

pour 2 amoureux.

  • 1 gros blanc de poulet
  • 10gr de gingembre frais
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petit oignon
  • 1 c-à-c de curcuma en poudre
  • Une pincée de poivre noir
  • Riz blanc
  • Coriandre fraîche

Faites revenir la moitié du gingembre râpe avec 2 gousses d’ail écrasées et 1 petit oignon dans une c-à-s d’huile de coco. Ajouter une cuillère à café de curcuma et 1 grosse pincée de poivre noir moulu. Faites revenir à feu doux 2 minutes. Ajouter un blanc de poulet en petits cubes. Salez et faites sauter à feu moyen pendant 5 minutes. Arrêtez le feu. Ajoutez le reste de gingembre râpé. Couvrir et laisser reposer 5 minutes. Servir avec du riz blanc et des feuilles de coriandre fraîche hachées.

Cocktail aphrodisiaque au gingembre

( d’après 1001coktails.com)

  • 10g de gingembre
  • 75cl de vin blanc
  • 100g de miel liquide
  • 10g de cannelle en bâton
  • 1 gousse de vanille
  • 5g de cardamome verte
  • 1 grain de poivre noir
  • 1 clou de girofle

Écraser au mortier le poivre, la cannelle, le clou de girofle et la cardamome. Émincer la racine de gingembre et fendre puis gratter la gousse de vanille. Faire chauffer le vin avec le miel. Arrêter à l’ébullition et ajouter les épices, la vanille et le gingembre. Laisser refroidir, filtrer à l’étamine ou au filtre à café. Mettre en bouteille et laisser reposer au moins 24 heures au frais. Servir dans un verre type verre à cognac, avec ou sans glaçons.

  1. Efficacy of ginger for nausea and vomiting: a systematic review of randomized clinical trials. British Journal of Anaesthesia, 2000.
  2. Dietary Ginger May Work Against Cancer Growth. Unibersity of Minnesota, 2003.
  3. Aphrodisiacs from plant and animal sources—A review of current scientific literature. Food Research International, 2011.