Guérir l’impuissance psychologique

Impossible d’avoir une érection satisfaisante avec votre partenaire ? Et si c’est le cas, impossible de contrôler votre éjaculation ? Pourtant physiquement tout est normal et votre médecin vous dit que tout va bien. C’est ce qu’on appelle l’impuissance psychologique et, rassurez-vous, ça se guérit très bien.

L’impuissance psychologique : principales causes

D’abord il faut être certain que vos troubles de l’érection sont d’origine psychologique et non causés par des problèmes d’ordre physique. Le moyen le plus simple est d’observer votre érection matinale. Elle est normale ? Et quand vous vous masturbez en solo votre érection est satisfaisante ?

Si pourtant vous n’arrivez pas à avoir d’érection satisfaisante avec votre partenaire c’est qu’il s’agit probablement d’impuissance psychologique. Dans le cas contraire, allez voir votre médecin pour vérifier que tout va bien au niveau cardio-vasculaire notamment.

Trop de stress

La vie professionnelle est souvent source de stress intense que notre organisme ne sait pas forcément gérer. La libido est souvent la première fonction vitale touchée, signal d’alarme avant la dépression ou le vrai burn out généralisé.

Il ne faut pas prendre le stress à la légère : ça n’est pas « dans la tête » que ça se passe : c’est une attaque physique en règle qui cause non seulement des dysfonctions érectiles, mais aussi une baisse de la fertilité masculine. En cause, une hormone, le cortisol, qui est libéré dans l’organisme en période de stress. Les scientifiques ont découvert que non seulement le cortisol inhibe une hormone sexuelle très importante, la GnRH ou gonadoréline, mais en plus augmente la libération d’une autre hormone découverte récemment, la GnIH, qui inhibe la reproduction chez l’homme et l’animal. (1)

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Accèdez immédatement ce guide et commencez à avoir des bonnes érections FORTES ce soir sans aucun engagement!

Dépression

Après le stress, la dépression est aussi une cause fréquente de libido en panne. Là aussi c’est un déséquilibre hormonal au niveau du cerveau qui est à l’origine de l’absence de désir ou de l‘absence d’érection. L’absence de désir et de plaisir dans tous les domaines sont intimement liés à l’épisode dépressif, et peuvent être gérés par l’usage de médicaments. Malheureusement parfois certains traitements médicamenteux de la dépression ont une action négative sur la libido. D’autre part une dépression très ancrée peut engendrer une image de soi négative qui devra être traitée par la psychothérapie.

Une relation amoureuse douloureuse

Votre histoire amoureuse a de nombreuses raisons de vous faire débander :

Une séparation amoureuse peut avoir des conséquences réelles sur votre libido. Avec notamment la difficulté à passer à autre chose. Il est normal d’avoir du mal à faire redémarrer la machine après s’être séparé d’une femme à laquelle on était physiquement et sentimentalement attaché. Une relation dominée par la colère et le ressentiment peut aussi être la cause de l’impuissance.

Manque de confiance en soi

Beaucoup de choses sont sous entendues par cette simple expression : manque de confiance en son corps, en sa capacité de séduire l’autre, de la retenir, et bien sûr de la faire jouir. Il suffit d’une expérience malheureuse avec une partenaire peu compréhensive pour qu’une confiance en soi déjà fragile vole en éclat. Aux suivantes de réparer les dégâts. Heureusement il y a aussi des partenaires très compréhensives.

Angoisse de la performance

Selon votre éducation sexuelle et vos expériences précédentes vous pouvez être complètement inhibé par peur de ne pas être à la hauteur. Le problème c’est que c’est un véritable cercle vicieux : vous avez peur de ne pas assurer ce qui vous inhibe et vous stresse. Résultat vous n’assurez pas, ce qui vous stresse encore plus. La fois suivante le niveau de stress est encore monté d’un cran etc. Il faut briser le cercle vicieux en cessant de focaliser sur le problème.

Désensibilisation due au porno

Autre cause de plus en plus fréquente des dysfonctions érectiles d’origine psychologiques : l’abus de porno. Se masturber trop fréquemment devant des images porno peut entraîner une désensibilisation à la dopamine, l’hormone du plaisir. À force d’être inondés de dopamine, les récepteurs à dopamine du cerveau deviennent insensibles à la stimulation normale et réclament toujours plus de situations extrêmes. Dans ces conditions on recherche des genres de porno de plus en plus extrêmes qui seuls apportent à nouveau du plaisir. Un peu comme un drogué, on doit augmenter les doses pour ressentir le plaisir du premier shoot. Problème : une fois dans une situation sexuelle « normale » avec une fille « normale », on est loin du compte en terme d’excitation.

Des chercheurs italiens qui ont interrogé plus de 28 000 hommes affirment que 70% des hommes de moins de 30 ans qui viennent consulter pour des troubles de l’érection ont une consommation importante de porno. « Ça commence avec une diminution des réactions devant les images porno, puis une baisse de la libido, et enfin une impossibilité à avoir une érection » affirme Carlo foresta, de la Société Italienne d’Andrologie et de Médecine Sexuelle. (B)

Une seule solution : l’abstinence de porno et de masturbation pour remettre les récepteurs à dopamine du cerveau à zéro. Pas de panique, ça peut mettre jusqu’à 12 semaines !

L’impuissance psychologique : s’en sortir

Tester les aphrodisiaques naturels

Les aphrodisiaques, qu’on y croit ou pas, ont l’intérêt d’avoir un vrai impact sur le moral. Que ce soit par effet Placebo ou non, ils peuvent aider à se sortit de l’impuissance psychologique. Choisissez celui qui vous convient :

MACA : Recommandée pour redonner de l’énergie aux hommes ayant des problèmes d’érection à cause d’un état de stress mal géré. Ce tubercule se consomme sous forme de poudre. En prendre 1 à 1,5g par jour pendant 3 semaines avec une pause d’une semaine toutes les trois semaines.

CORDYCEPS : À associer avec la maca, ce champignon utilisé depuis 3000 ans dans l’Himalaya aide à surmonter les phénomènes de stress et de burn out. 400 à 800mg par jour.

PANAX GINSENG : Hyper riche en minéraux, acides aminés et vitamines B, le ginseng augmente la vitalité et la confiance en soi. Il est conseillé d’en consommer 800mg à 2g par jour.

RHODIOLA : Cette plante médicinale était déjà utilisée par les vikings pour leur redonner courage. Elle permet de lutter contre le stress de redonner confiance en soi et de lutter contre les addictions. Prendre 350 à 550mg par jour pendant 7 jours. Faire 7 jours de pause entre deux cures ?

ASHWAGANDA : Redonne dynamisme et énergie aux personnes convalescentes ou fatiguées. Elle lutte contre les baisses et de libido et permet de lutter contre les problèmes d’érection.

Visualisation positive

Le manque de confiance en soi et les problèmes d’érection peuvent être soignés par la visualisation positive. L’impuissance sexuelle est typiquement un problème qui peut être amélioré par la visualisation positive. Le principe est hyper simple : Imaginez régulièrement une scène de sexe idéale où vous assurez du début à la fin. L’imaginer comme un fantasme, sans angoisse ni appréhension ni culpabilité. C’est agréable et à force, ça marche.

Antidépresseurs naturel

5HTP ET MILLEPERTUIS

Ces anti dépresseurs naturels sont faciles à se procurer. Le millepertuis notamment a fait ses preuves dans la cadre d’études cliniques très sérieuses. Il est prouvé que le millepertuis est plus efficace qu’un placebo, et aussi efficace qu’un antidépresseur classique dans les cas de dépression modérée. (2)

Méditation

Rien de tel pour lutter contre les effets physiques et psychologiques du stress que la méditation. Il existe de nombreuses formes de méditation, dont certaines relativement simples à suivre et très efficaces. C’est prouvé : 30 minutes de méditation au quotidien peuvent soulager les symptômes de la dépression et de l’anxiété souvent liées aux dysfonctions érectiles. (3)

Activité physique

Rien de tel que le sport pour prendre du plaisir et stimuler. Que ce soit une séance de basket entre copains ou un footing en solitaire, toute activité qui vous permet de transpirer et de vous dépasser va vous aider à retrouver une estime de soi indispensable en cas de troubles de l’érection. Une étude très récente menée sur 300 participants a d’ailleurs prouvé que les hommes qui font de l’exercice régulièrement avaient de meilleures fonctions sexuelles et moins de problèmes d’érection que ceux qui n’en font pas. (4)

Selon l’étude, l’idéal serait deux heures d’exercice intense par semaine, ou 3 heures d’exercice modéré, ou encore 6 heures d’exercice léger. Si vous faites du sport en extérieur c’est encore mieux, notamment pour le cerveau et la sérotonine, hormone indispensable à une vie sexuelle épanouie.

De nouveaux buts

Que vous ayez décidé de partir à New-York ou de séduire la bombe des RH, un nouveau challenge est ce qui peut vous arriver de mieux. Changer de perspective, repenser vos priorités et tenter d’atteindre de nouveaux buts, il n’y a rien de mieux pour booster votre dopamine et penser à autre chose.

  1. Stress puts double whammy on reproductive system. University of California, Berkeley, 2009.
  2. Continuation and long-term maintenance treatment with Hypericum extract WS 5570 after recovery from an acute episode of moderate depression–a double-blind, randomized, placebo controlled long-term trial. European Neuropsychopharmacology : the journal of the European College of Neuropsychopharmacology, 2008.
  3. Meditation for Anxiety and Depression? John Hopkins Medicine, 2014.
  4. Exercise Linked to Improved Erectile and Sexual Function in Men. Journal of sexual Medicine, 2015