Impuissance et diabète

impuissance et diabète

Atteinte des yeux, des reins et des nerfs, risques d’amputation…les complications dues au diabète sont nombreuses. Mais celle dont on parle le moins est peut être une des complications du diabète les plus fréquentes : impuissance et diabète sont souvent liés.

Les effets du diabète sur votre corps

Le diabète c’est un dérèglement du système de régulation de la glycémie par l’insuline. L’insuline est une hormone produite par le pancréas et qui permet de transformer le sucre de l’alimentation en énergie pour les cellules. Le sucre est en effet transformé en glycogène et stocké dans le foie pour être libéré en cas de besoin. En cas de diabète, l’insuline n’est plus produite en quantité suffisante ou n’est plus correctement reconnue par l’organisme. On distingue deux sortes de diabète :

Le diabète de type 1 ou insulino-dépendant :

Cette maladie auto-immune est caractérisée par la destruction des cellules du pancréas qui sont en charge de la production d’insuline. On découvre en général cette maladie durant l’enfance ou l’adolescence. Le diabète de type 1 ne se guérit pas : il faut surveiller sa glycémie et s’injecter de l’insuline à vie.

Le diabète de type 2 :

Il apparait généralement après 40 ans et c’est souvent le résultat d’une mauvais alimentation. Trop de nourritures grasses et sucrées finissent par entraîner une résistance à l’insuline de la part des cellules censées la reconnaître. La résistance à l’insuline est la première étape. Par la suite les cellules du pancréas qui la fabriquent sont épuisées et l’organisme n’en produit plus. Résultat : trop de sucre dans le sang et un état de diabète avéré.

Une véritable épidémie de diabète de type 2 s’est déclarée dans les pays développés en raison du manque d’exercice, de la sédentarité et d’une alimentation trop riche en sucres et en graisses. Comme il se déclare souvent après 40 ans, le lien entre impuissance et diabète est rarement fait par ceux qui souffrent de troubles de l’érection. Ils se disent “ça y est, c’est l’âge” au lieu de se dire “et si c’était le diabète”?

Dans les deux cas, et si aucun médicament pour réguler la glycémie n’est administré; l’excès de sucre dans le sang est toxique pour tout l’organisme. Si l’hyperglycémie est chronique elle entraîne une détérioration des vaisseaux sanguins et des nerfs et génère une atteinte des yeux, des reins, du système cardio vacsulaire, et des risques d’amputation des extrémités…

Impuissance et diabète quel rapport ?

Le diabète est une des principales causes d’impuissance : Vous le savez c’est l’afflux sanguin dans la verge qui entraîne l’érection. Des vaisseaux sanguins en bon état sont donc indispensables pour une virilité au top. Mais le diabète fragilise les vaisseaux sanguins ce qui réduit la qualité des érections.

Un autre mécanisme de l’érection est également impacté par le diabète. Selon une étude de 2007, le diabète est responsable d’un dérèglement du mécanisme de l’oxyde nitrique au sein de l’hypothalamus. (1) C’est l’oxyde nitrique qui permet l’érection via la relaxation des fibres musculaires lisses et une augmentation du débit artériel.

Le diabète de type 2 serait également responsable de l’hypogonadisme; c’est à dire que les testicules ne produisent plus suffisamment de testostérone. Résultat : la libido et les érections sont affaiblies. (2). Mais rien n’est perdu…

La bonne nouvelle c’est que le diabète de type 2, le plus fréquent, est réversible et que les dysfonctions érectiles qui lui sont associées sont également réversibles.

Guérir du diabète de type 2 c’est possible !

Quand votre diabète de type 2 est dû à un excès de poids; c’est votre pancréas qui est chargé de graisses et qui ne fonctionne pas bien. Il est possible par un simple régime; de perdre la graisse qui s’est accumulée dans ce pancréas et de vous débarrasser de ce diabète qui atteint votre virilité. C’est une étude anglaise qui l’a démontré en 2016 sur des patients obèses ou en surpoids atteints de diabète depuis 10 ans pour certains. Une simple perte de poids même légère a suffit à rendre leur diabète réversible. (3)

Le régime du diabétique doit être particulièrement équilibré : ni privation totale de sucre ni excès de graisse (oubliez le régime paléo si vous souffrez de diabète). Avec une alimentation équilibrée et une activité physique quotidienne d’une demi heure vous pourrez retrouver des érections satisfaisantes.

Un aphrodisiaque naturel au déjeuner

Vous l’avez compris, la meilleure façon de lutter contre le diabète se trouve dans votre assiette. Mais c’est aussi un très bon moyen de remonter vos taux de testostérone et d’Oxyde Nitrique (NO). Si vous avez besoin d’un coup de pouce supplémentaire pour retrouver votre virilité, ne vous jetez pas sur les médicaments contre la dysfonction érectile type Viagra. Au lieu de cela, luttez contre impuissance et diabète, tentez de booster votre virilité tout en abaissant votre glycémie en mangeant au moins une fois par semaine les aliments suivants :

  • Betterave : elle est riche en nitrates qui sont convertis en oxyde nitrique
  • Pastèque : riche en arginine et en lycopène très utiles pour la fabrication de testostérone et le relâchement des vaisseaux sanguins)
  • Huitres : c’est l’aliment le plus riche en zinc, le minéral indispensable à la production de testostérone
  • Choux de Bruxelles : ils sont riches en fibres et en acide alpha lipoïque qui feraient baisser les taux de sucre dans le sang.
  • Tomates : C’est le chrome qu’elle contiennent qui nous intéresse ici puisqu’il a la capacité d’augmenter le nombre des récepteurs à insuline et donc de faire baisser les taux de sucre dans le sang.
  • Cannelle : cette épice chaude et gourmande a deux bonnes raisons d’être au menu chez vous : elle aurait des propriétés toniques et aphrodisiaques; en particulier chez l’homme, et elle a la capacité de réguler la glycémie et de faire baisser le cholestérol.
Bon appétit !
  1. Erectile Dysfunction In Diabetes Is Due To Selective Defect In The Brain. American Physiologycal Society, 2007.
  2. Hypogonadism, ED, metabolic syndrome and obesity: a pathological link supporting cardiovascular diseases. International Journal of Andrology, 2009.
  3. Very low calorie diet and 6 months of weight stability in Type 2 diabetes: Pathophysiologic changes in responders and non-responders. Diabetes Care, 2016.

Regardez Ces Articles :