J’ai 65 ans et je ne bande plus

J'ai 65 ans et je ne bande plus

Nous avons reçu récemment la lettre d’un lecteur assez désespéré. Elle commence par ces mots : “J’ai 65 ans et je ne bande plus.

Comme il n’est pas seul nous avons pensé qu’il serait utile de la partager avec vous, ainsi que nos solutions. “Bonjour, Je m’appelle Gérard, je viens tout juste de prendre ma retraite, j’ai des projets en pagaille et une vie bien remplie. Pourtant malgré tout cela mon moral est au plus bas : J’ai 65 ans et je ne bande plus.

Cela fait 6 mois que je n’ai pas eu une érection satisfaisante. Je ne suis pas à l’aise avec l’idée de prendre du viagra, parce que je n’ose pas en parler à mon médecin et aussi  j’ai peur des effets secondaires. J’ai une nouvelle compagne depuis 2 ans, mais je n’arrive pas à la satisfaire sexuellement alors que je la désire encore. Je sais qu’elle m’aime, mais j’ai peur qu’elle me quitte, car elle a 10 ans de moins que moi; et elle a une libido de jeune fille (voire plus). Je voudrais que tout redevienne comme avant, mais je ne sais pas comment faire. Merci de m’aider ! Gérard” Si comme Gérard vous avez une petite soixantaine d’années et des troubles de l’érection, ne désespérez pas. Vous n’êtes pas seul et nous pouvons vous aider.

Vous n’êtes pas seul

Les hommes les plus à risque de développer une dysfonction érectile appartiennent aux catégories suivantes :

  • en surpoids
  • fumeurs
  • sédentaires
  • sous traitement médicamenteux
  • dépressif
  • souffrant d’hypertension
  • diabétiques
  • hypercholestérolémie

Ce tableau est certes peu glorieux mais vous avouerez qu’il rassemble un certain nombre de caractéristiques de plus en plus fréquentes à mesure qu’on avance en âge. Oui, les pathologies qui apparaissent avec l’âge sont souvent également responsables de la dysfonction érectile.

Mais attention : ce n’est pas l’âge qui empêche de bander, ce sont ces pathologies que vous laissez s’installer, grosse nuance. Il suffit de lutter contre le surpoids, l’hypertension ou le diabète pour redonner toutes vos chances à votre organisme de retrouver sa virilité perdue. Si votre organisme retrouve une seconde jeunesse, vous n’aurez plus qu’à puiser au cœur des aliments que vous mangerez toute l’efficacité du viagra naturel.

Soignez vos artères

Votre vie sexuelle est le reflet de votre état de santé général et plus précisément de votre santé cardio vasculaire. Si vous avez trop de mauvais cholestérol et si vous faites de l’hypertension, ou si encore vous êtes diabétique ou prédiabétique, votre système cardio vasculaire est mal en point. Les érections dépendent de l’état de vos artères et de vos plus petits vaisseaux. Pour faire baisser le mauvais cholestérol, responsable de rigidification de vos artères, consommez au quotidien :

  • avoine
  • pourpier
  • pommes
  • fruits rouges
  • Chocolat à 90% de cacao
  • 1 verre de vin rouge (max)

Modifiez aussi votre consommation de graisses. Consommez plus de bons lipides (noix, poissons gras, huile de colza) et moins de matières grasses animales.

Faites du sport

Quand on est en surpoids, les taux de testostérone ont tendance à baisser. À partir de 60 ans vous n’avez vraiment pas besoin de ça pour voir se dégrader vos taux vos hormones mâles. Au contraire, la pratique du sport fait baisser votre masse grasse où sont produits les œstrogènes qui remplacent insidieusement votre testostérone. Faire du sport régulièrement stimule aussi votre circulation sanguine et votre endurance cardiaque, indispensable si vous voulez continuer à assurer au lit quand vos érections seront à nouveau en acier.

Arrêtez de fumer

Si vous fumez, il est vital que vous arrêtiez tout de suite. La cigarette rigidifie les artères et peut causer des troubles de l’érection même chez les hommes jeunes. Alors après 60 ans…

En revanche, l’arrêt du tabac, même après des années entraîne des améliorations rapides sur le plan respiratoire et cardio-vasculaire. Si vous faites du sport et suivez un régime légèrement hypocalorique pour ne pas prendre les trois kilos de l’ex fumeur, vous ne vous reconnaîtrez plus dans quelques mois : une meilleure mine, un meilleur souffle, une meilleure haleine et des artères en bien plus grande forme, de la tête aux pieds, en passant par le sexe !

Si vous avez peur de ne pas y arriver essayez la cigarette électronique. Elle sera de toute façon mille fois moins nocive que la vraie cigarette, et si c’est votre seule façon de décrocher n’hésitez pas. Pensez juste à réduire régulièrement les doses de nicotine de vos liquides. Le but est de décrocher au final, pas de devenir accro à la e-cigarette.

Faites votre propre viagra

On vient de découvrir que la consommation de Viagra augmente les risques de développer un mélanome, ce cancer de la peau particulièrement agressif (1). Entre autres effets secondaires du Viagra dont on se passerait bien (dépendance psychologique, risque de faux Viagra etc) en voilà un nouveau qui nous donne envie d’essayer autre chose. Le viagra ou sildénafil agit sur le métabolisme de l’oxyde nitrique ou NO, un gaz libéré au niveau des vaisseaux sanguins afin de détendre les muscles lisses et de faciliter le passage du sang dans la verge. Ce gaz qui a une durée de vie assez courte est synthétisé à partir d’arginine et d’oxygène.

Du coup, pour améliorer ses érections comme avec du viagra, il suffit d’augmenter vos taux d’oxyde nitrique grâce à des aliments et des nutriments qui ont la capacité de favoriser sa production dans l’organisme.  Pour deux cocktail maison avec les effets du Viagra, lisez ceci.

Votre régime pro érection

Pour augmenter vos taux de NO, il faut augmenter vos apports en arginine, mais aussi en L-citrulline, un autre acide aminé qui convertie en en arginine par une enzyme, et dont l’efficacité est encore meilleure pour produire du NO.

Pastèque :

C’est dans la pastèque qu’a été isolée pour la première fois la citrulline. C’est l’aliment qui en contient le plus. Ça tombe bien ça n’est pas le plus mauvais. N’hésitez pas à manger une bonne tranche de pastèque 3 à 6 heures avant le timing prévu pour votre rendez-vous sur l’oreiller.

Betterave :

La betterave est riche en nitrates qui sont convertis en NO par l’action de la salive. Un verre de jus de betterave à midi, ou une salade de betteraves râpées longuement mâchées augmentera vos taux de NO et donc la qualité de vos érections.

Choux :

Tous les crucifères sont riches en di-indolyméthane (DIM) un nutriment dont il est prouvé qu’il empêche la testostérone d’être transformée en estradiol, un œstrogène particulièrement dangereux pour la prostate. (2) N’ayez pas peur d’abuser du chou sous toutes ses formes : choux vert, choux kale, brocoli ou choux de Bruxelles. Ce sont des aliments très peu caloriques mais très rassasiants.

Céleri :

Ce légume au goût légèrement salé devrait devenir votre meilleur ami au moment des petits creux. Non seulement il vous empêchera de grossir si vous le choisissez à la place des cacahuètes ou du pain, mais en plus il vous fera bander. Comment ? Grace à sa richesse en nitrates qui augmentent les taux de NO, mais aussi parce qu’il a un effet diurétique. Les diurétiques luttent contre l’hypertension, et l’hypertension est une ennemie de l’érection. En plus le céleri stimule chez l’homme la production d’une phéromone qui attire les femmes, l’androstérone. Que demander de plus ?

Ail+citron :

Les molécules présentes dans l’ail augmentent la production de NO, surtout s’ils sont associées à de la vitamine C. Ensemble ils font aussi baisser la pression artérielle (3). Ail et citron font plutôt bon ménage en cuisine, donc n’hésitez pas à en abuser. Si vous suivez tous ces conseils il y a de fortes chances pour que vous ne puissiez bientôt plus dire “j’ai 65 ans et je ne bande plus” mais bien “j’ai 65 ans et je bande comme jamais“.

  1.  Sildenafil Use and Increased Risk of Incident Melanoma in US Men, JAMA Intern Med. Published online April 07, 2014.
  2. Aryl hydrocarbon receptor-mediated antiestrogenic and antitumorigenic activity of diindolylmethane. Carcinogenesis, 1998.
  3. Cellular effects of garlic supplements and antioxidant vitamins in lowering marginally high blood pressure in humans: pilot study. Nutrition Research Journal, 2007.

Regardez Ces Articles :