Je suis stérile quelles solutions chez l'homme

Je suis stérile quelles solutions chez l’homme

Vous n’arrivez pas à mettre votre partenaire enceinte alors que vous essayez depuis plus de six mois ? Si tout est OK de son côté, il se peut que vous ayez un problème de fertilité, mais il n’est peut-être que temporaire. Ce qui est sûr en tous cas c’est que vous n’êtes pas seul : la stérilité masculine est un vrai problème de santé publique. “Je suis stérile quelles solutions chez l’homme ?” On vous dit ça :

Stérilité masculine, le drame du 21e siècle

La stérilité masculine a explosé de façon extrêmement préoccupante durant ces dernières décennies : depuis 50 ans la concentration en spermatozoïdes a baissé de moitié chez les hommes. (1) À tel point qu’on peut se demander si le problème de la stérilité masculine n’est pas à mettre au premier rang des inquiétudes environnementales, à côté du problème du changement climatique.

Un spermogramme permettra de savoir si vous avez des spermatozoïdes dans votre éjaculat, et si ceux ci sont nombreux, mobiles et normaux. Une concentration trop faible de spermatozoïdes, mais aussi un manque de mobilité des spermatozoïdes ou un ratio de spermatozoïdes anormaux trop élevé expliquent la stérilité.

Les causes de la stérilité masculine

Les causes de la stérilité masculine peuvent être d’origine congénitale, accidentelle, ou environnementale.

1/ Absence de sperme

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Accèdez immédatement ce guide et commencez à avoir des bonnes érections FORTES ce soir sans aucun engagement!
  • Cryptorchidie (testicule non descendue dans les bourses) ou anorchidie (testicules inexistants). Ces anomalies empêchent la production de spermatozoïde, car il est nécessaire que la température ambiante soit de 32 à 37°C max pour la production de spermatozoïdes. Des testicules non descendus dans les bourses exposent le sperme à une température trop élevée. Cette malformation concerne 4 enfants sur 100, notamment des prématurés. Le testicule peut descendre de lui même dans les bourses. Un traitement peut-être envisagé. Il arrive que le traitement n’empêche pas la stérilité.
  • Traitement médicamenteux agressif avant la puberté : Certains traitements médicaux sont dit gonadotoxiques, c’est à dire qu’ils affectent l’appareil reproducteur masculin. C’est le cas de certains traitements par chimiothérapie des cancers chez l’enfant. Dans ces cas là la stérilité est à priori définitive.

Solutions

Spermatogénèse in-vitro : Il y a peu on pouvait affirmer que ce type de stérilité était définitive, pourtant des chercheurs français ont récemment réussi la prouesse de fabriquer des spermatozoïdes in-vitro à partir de matériel génétique issu de donneurs stériles ne fabriquant pas de spermatozoïde. (2)

Tous les espoirs restent donc permis pour l’avenir, d’autant que la stérilité masculine représente un marché malheureusement grandissant.

  • Altération du processus d’acheminement du sperme : Les spermatozoïdes sont tout à fait normaux mais les conduits d’acheminement du sperme (cannaux déférents) sont défectueux. Pour des raisons génétiques, infectieuses (uréthrite mal cicatrisée) ou accidentelle (lésion du canal déférent lors d’une chirurgie). Cela peut-entraîner une éjaculation rétrograde, dans la vessie.

Solution :

Il est possible de récupérer les spermatozoïdes pour une fécondation in vitro.

2/ Sperme de mauvaise qualité

Il existe plusieurs causes à la production d’un sperme de mauvaise qualité. Des causes génétiques, comme l’altération du chromosome Y. Des causes infectieuse : certaines IST entraînent une inflammation qui fragilise ou tue carrément les spermatozoïdes. Des dérèglements du système immunitaire qui entraîne une destruction des spermatozoïdes par l’organisme.

Mais pour 30% des hommes dont le sperme est de mauvaise qualité, la raison reste inconnue. Il y a de fortes chances que les causes de cette infertilité soient environnementales ou liées à l’hygiène de vie. Et sur ces causes là, nous pouvons agir pour retrouver une fécondité normale.

Je suis stérile quelles solutions chez l’homme

  • Améliorer son hygiène de vie

Pour améliorer la qualité du sperme il est indispensable de ne pas fumer et de consommer le moins d’alcool possible. Il est prouvé que l’alcool diminue la qualité des spermatozoïdes chez les hommes jeunes et en bonne santé.

L’excès de poids chez l’homme peut entraîner un déséquilibre hormonal avec une production d’oestrogènes plus importante au détriment de la testostérone, ce qui nuit à la production de spermatozoïdes. La solution : perdre de la graisse corporelle (c’est la graisse qui favorise la production d’oestrogènes).

  • Éviter les perturbateurs endocriniens

Ces produits chimiques imitent les hormones sexuelles féminines et perturbent notamment la production de testostérone affectant ainsi la libido et la fertilité.

Présents dans les produits issus de l’industrie, ils sont sans doute les grands responsables de la hausse massive de l’infertilité.

Les perturbateurs endocriniens les plus fréquents sont : les phtalates (dans les objets en PVC du quotidien, certains cosmétiques dont les déodorants), le bisphénol A (dans certains emballages plastiques, le revêtement des boites de conserve), pesticides, triclosan (biocide utilisé dans les produits désinfectants type lingettes). Ne chauffez jamais vos aliments au micro ondes dans un contenant en plastique pour éviter de faire migrer les phtalates dans la nourriture.

On récemment découvert que même les écrans solaires peuvent nuire à la fertilité :

Une étude danoise de 2016 a révélé que sur 29 des 31 filtres chimiques anti UV autorisés en Europe et aux USA, 13 filtres avaient un impact négatif sur la qualité du sperme. Bref, les produits suivants, utilisés dans les crèmes solaires sont des perturbateurs endocriniens reconnus : avobenzone, homosalate, meradimate, octisalate, octinoxate, octocrylene, oxybenzone et padimate O. (3)

  • Laisser tomber les médocs anti calvitie

Si vous prenez des médicaments contre la calvitie à base de Finastéride et si vous avez constaté des troubles de la libido ou si vous avez du mal à faire un enfant, arrêtez tout. L’effet de la finastéride varie selon l’utilisation et les personnes, mais il est certain qu’elle a un impact sur la libido et sur la production de spermatozoïdes. Avoir des cheveux, ou des enfants, il va falloir faire un choix !

  • Protéger ses bijoux de famille du chaud et des ondes

On l’a dit, les spermatozoïdes ne se développent bien qu’à une température inférieure à 37°C. C’est pour ça que les testicules sont à l’extérieur du corps. Pour favoriser la fabrication d’un sperme de qualité, portez des caleçons larges plutôt que des boxers.

L’Anses soupçonne également les ondes électromagnétiques d’avoir un impact négatif sur la fertilité masculine. Dans le doute, évitez de placer votre ordinateur portable ou votre tablette sur vos genoux et ne mettez plus votre smartphone dans la poche de votre jean.

  • Mieux dormir

Le manque de sommeil affecterait la production des spermatozoïdes selon une étude danoise parue en 2013. (4) Dormez donc entre 7 et 8h minimum selon vos besoins. En plus le manque de sommeil a tendance à favoriser la prise de poids et on a vu qu’il était également mauvais pour le sperme.

  • Consommer des aliments riches en zinc

Le zinc est un des oligo-éléments dont on a le plus besoin quand on est un homme. Il contribue à préserver la testostérone libre dans le sang et en cela améliore la fertilité . C’est prouvé : des chercheurs suédois ont réussi à remonter la fertilité d’hommes stériles en leur donnant des suppléments de zinc.

Huitres (21mg/100g), foie de veau (13mg), germe de blé (7mg) et fruits de mer (8,8mg)sont les meilleures source de zinc dans l’alimentation.

Le zinc est un oligo-élément essentiel mais puissant et potentiellement toxique. En cas de prise de compléments alimentaires contentez-vous de 11mg par jour et sachez qu’il ne faut pas dépasser 40mg de zinc par jour. Tenez-en compte lorsque vous mangez des aliments riches en zinc.

Retrouvez d’autres aliments pour booster votre fertilité ici.

  • Arrêter les mauvaises graisses

Les aliments riches en acides gras saturés (viande, charcuterie, laitages) et en acides gras trans(plats tout prêts, biscuits, viennoiseries industrielles) sont mauvais pour la spermatogenèse. En revanche les acides gras Oméga 3 qu’on trouve dans les poissons gras (saumon, sardine, maquereau) sont réputés améliorer la qualité du sperme. Si vous n’aimez pas le poisson prenez au moins des compléments alimentaires de DHA (l’Oméga3 indispensable à la formation de spermatozoïdes normaux).

  • Prendre du Coenzyme Q10

Le stress oxydatif est un des grands responsables de la mauvaise qualité du sperme. Des chercheurs iraniens ont fait des essais à partir d’une molécule réputée pour ses capacités antioxydantes : le Coenzyme Q10. Ils ont découvert qu’à raison de 200mg par jour pendant trois mois, le coenzyme Q10 permettait d’atténuer le stress oxydatif dans le sperme et d’améliorer la qualité des spermatozoïdes (5)

Crédit photo : CCO 1.0

  1. Evidence for decreasing quality of semen during past 50 years. BMJ 1992
  2. Première mondiale en fertilité masculine : kallistem obtient des spermatozoïdes humains complets in-vitro. 2015
  3. Some sunscreen ingredients may disrupt sperm cell function. Endocrine Society 2016.
  4. Association of Sleep Disturbances With Reduced Semen Quality
  5. Effect of Coenzyme Q10 supplementation on antioxidant enzymes activity and oxidative stress of seminal plasma: a double-blind randomised clinical trial. Andrologia. 2013