La prostate empêche t'elle de bander

La prostate empêche t’elle de bander

Votre est indispensable à votre virilité et à votre fertilité. Pourtant il arrive qu’elle devienne la pire ennemi de vos érections. Alors la prostate empêche t’elle de bander ? Oui, parfois. Voici pourquoi et comment l’éviter.

La prostate c’est quoi ?

Il s’agit d’une glande de la taille d’une grosse noix, pesant 15 à 20 g, située sous la vessie et traversée par l’urètre, le canal qui sert à transporter le et l’urine.

C’est dans la prostate qu’est fabriqué le liquide séminal dans lequel les spermatozoïdes évoluent.

Beaucoup d’hommes l’ignorent encore mais la prostate est une puissante zone érogène. Correctement stimulé avec un doigt le point P peut vous valoir de puissants orgasmes.

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Accèdez immédatement ce guide et commencez à avoir des bonnes érections FORTES ce soir sans aucun engagement!

Mais, il y a d’autres moment où votre prostate aura l’effet inverse. La prostate empêche t’elle de bander, ? Oui quand elle va mal, notamment quand la prostate grossit.

Quand la prostate empêche t’elle de bander ? L’hypertrophie bénigne

L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est aussi connue sous le nom d’hyperplasie ou d’adénome de la prostate. Il s’agit d’une augmentation du volume de la prostate due à une prolifération cellulaire anormale, qui survient généralement après 50 ans.

Avec cette hypertrophie la prostate grossit jusqu’à 7 fois. Elle est bénigne car il ne s’agit pas d’un cancer, et elle est présente chez 1/3 des hommes de plus de 50 ans. En revanche elle cause des troubles de la miction et peut entraîner des infections urinaires et des dommages aux reins, car elle génère souvent une rétention des urines dans la vessie.

Les syndromes associés à l’hypertrophie bénigne de la prostate sont  fréquemment un besoin d’uriner et une difficulté à la miction. En effet, la prostate appuie sur la vessie et peut également enserrer l’urètre en grossissant.

Sans être véritablement grave, la HBP peut chez certains individus, entraîner des troubles de l’érection. Il est reconnus par les spécialistes que certains médicaments, les finastérides, destinés à atténuer les troubles liées à l’HBP peuvent aussi vous empêcher de bander dans 10% des cas (1)

Si l’hypertrophie est vraiment gênante, une opération peut être envisagée. Attention cependant, comme l’opération entraîne une éjaculation rétrograde (plus d’éjaculation externe), cela peut être dur à vivre et entraîner une impuissance psychologique.

Comment prévenir l’hypertrophie bénigne de la prostate ?

C’est souvent un déséquilibre hormonal qui provoque l’HPB : la testostérone libre est peu à peu remplacée par la dihydrotestostérone et cette dernière pourrait être responsable de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Pour éviter cela, le zinc peut être un bon allié car il stimule la production de testostérone libre.

Une fois la HBP déclarée il faut veiller à aller uriner dès que le besoin s’en fait sentir et surtout éviter de se retenir.

Quand la prostate empêche t’elle de bander ? Le cancer

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme âgé. Il est généralement bien soigné cependant les traitements associés au cancer ont des conséquences sur la vie sexuelle qu’il faut connaître.

  • La thérapie hormonale cause souvent une baisse de libido et une impuissance transitoire qui cesse après l’arrêt du traitement.
  • La radiothérapie entraîne des problèmes d’érection dans 60% des cas.
  • La cryothérapie entraînerait une dysfonction érectile dans 90% des cas.
  • La chirurgie du cancer de la prostate, ou prostatectomie, entraîne généralement des lésions des bandelettes neuromusculaires qui causent une dysfonction érectile permanente.

L’impuissance consécutive aux traitements non chirurgicaux cesse normalement après l’arrêt des traitements. Si vous n’arrivez toujours pas à bander plusieurs mois après, consultez votre médecin.

La seule solution pour venir à bout de l’impuissance post opératoire ce sont les pompes à (ou vacuum), les injections de prostaglandine pour stimuler artificiellement la vascularisation du pénis de l’érection, ou encore l’implant pénien.

La prostate empêche de bander : comment éviter ça ?

Pour éviter que des problèmes à la prostate vous empêche de bander vous devez commencer à soigner votre prostate à partir de 50 ans, voire plus tôt si vous avez des risques accrus de cancer de la prostate ou d’hypertrophie bénigne en raison d’antécédents familiaux (notamment si votre père a été atteint jeune).

Pour la préserver rien de plus simple : il faut mettre des aliments spécifiques au menu de vos repas quotidiens.

Les aliments suivants ont des vertus prouvées dans la prévention de l’hypertrophie bénigne de la prostate et du cancer :

  • Grenade (en jus tous les matins)
  • Pastèque
  • Choux (toutes les variétés)
  • Tomates cuites (plus efficaces que crues)
  • Graines de courge
  • En complément alimentaire, l’extrait de palmier nain et la racine d’ortie conjugués semblent offrir des résultats probants.

En plus de ces bons aliments à mettre au menu il faudra limiter les viandes et (surtout) les charcuteries), éviter les barbecues et viandes grillées, consommer plus de fruits et légumes, de fruits à coques et de bons gras (huile d’olive, de colza, poissons gras). Bref, adopter une alimentation saine de type méditerranéenne.

Pour prévenir le cancer de la prostate la même alimentation est recommandée, ainsi qu’un apport de zinc régulier. En effet des chercheurs suédois ont prouvé que les hommes qui avaient suffisamment de zinc dans le sang avaient 36% de risque en moins de mourir d’un cancer de la prostate que ceux qui en manquaient.(2)

Solution simplissime : mangez des huîtres, des fruits de mer et du foie. Si vous êtes végétarien prenez des suppléments c’est indispensable !

La masturbation pour éviter que votre prostate vous empêche de bander

C’est prouvé : Plus vous éjaculerez souvent entre 20 et 40 ans, moins vous aurez de risques de développer un cancer de la prostate. Éjaculer 5 fois par semaine serait un chiffre optimal. (3) Si vous avez du mal à l’obtenir avec votre partenaire, préférez la masturbation à la multiplication des rapports d’un soir.

Une étude de 2011 a en effet prouvé que le nombre de partenaires sexuels déterminait le risque de développer un cancer de la prostate et son agressivité. (4) Selon les chercheurs les hommes qui avaient eu plus de 30 partenaires sexuels dans leur vie avaient plus de risque de développer un cancer agressif que les autres.

  1. Prostate et sexualité. Centre d’Urologie Prado louvain
  2. Dietary zinc and prostate cancer survival in a Swedish cohort. The American Journal of Clinical Nutrition, 2011.
  3. Sexual factors and prostate cancer. BJU international, 2013.
  4. Number of Sex Partners Linked to Prostate Cancer. American Journal of Epidemiology, 2001.