les bienfaits du ginkgo biloba

Les bienfaits du ginkgo biloba chez l’homme

Le ginkgo biloba ça ne vous dit rien ? Normal, c’est un arbre très discret et pourtant très utile pour la santé des hommes. Découvrez les bienfaits du ginkgo biloba :

Les bienfaits du ginkgo biloba : qui est tu ginkgo ?

Originaire de la Chine du sud-est le ginkgo biloba est un arbre assez incroyable : considéré comme un « fossile vivant » c’est le dernier représentant de la famille des ginkgoacées. Il sur terre depuis 270 millions d’années  c’est-à-dire avant les dinosaures. Après l’explosion atomique d’Hiroshima c’est un ginkgo biloba qui a été le premier végétal à refleurir. Depuis on a découvert qu’à l’image du scorpion chez les animaux, le ginkgo biloba est extrêmement résistant aux mutations dues aux radiations.

De fait ce qui impressionne les chercheurs chez le ginkgo biloba c’est son incroyable résistance et sa longévité :

Le ginkgo biloba a une croissance plutôt lente, et atteint sa maturité sexuelle a 20 ou 30 ans. Mais c’est préférable, sachant qu’il peut vivre jusqu’à 2000 ans !

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Accèdez immédatement ce guide et commencez à avoir des bonnes érections FORTES ce soir sans aucun engagement!

Esthétiquement il se distingue par ses feuilles d’un vert clair tirant vers le jaune doré, à la forme d’éventail très particulière, bi-lobée (d’où le « biloba » ajouté au nom d’origine « ginky »)

Les bienfaits du ginkgo biloba : champ d’action

Si le ginkgo existe depuis 250 millions d’années, les Chinois connaissent et utilisent les bienfaits du ginkgo biloba depuis 4000 ans. Les Japonais aussi l’ont intégré à leur pharmacopée depuis son arrivée au Japon.

En Asie on consomme la pulpe de ginkgo pour apaiser les maux d’estomac, et ses graines (qu’on appelle ovules) sont réputées soigner les affections pulmonaires comme l’asthme, la bronchite.

Mais en occident, c’est pour ses vertus anti-âge et pro-circulatoires qu’il est utilisé et largement commercialisé.

La composition du ginkgo biloba explique nettement cet engouement :

  • Flavonoïdes : ces composés dont les feuilles du ginkgo sont très riches sont de puissants antioxydants
  • Lactones terpéniques (ginkgolides et bilobalides) : ces composants ont une action reconnue sur la circulation sanguine. Ils inhibent en partie l’agrégation plaquettaire du sang.

Mémoire

Il est prouvé que le ginkgo biloba améliore la circulation sanguine, des plus grosses artères aux plus petits vaisseaux capillaires. C’est pourquoi il est réputé améliorer l’oxygénation du cerveau mais également lutter contre le vieillissement cérébral et les problèmes de mémoire (1). Il permettrait d’ailleurs de prévenir ou de retarder la survenue de la maladie d’Alzheimer. (2)

En pratique, si vous avez un examen, une masse de travail important à venir ou si votre cerveau est particulièrement sollicité, c’est le moment de faire une cure de ginkgo biloba.

De même si vous avez plus de 60 ans et si vous commencez à vous trouver un peu « lent » à mémoriser ou si vous oubliez un peu trop de choses en ce moment, n’hésitez pas non plus.

Circulation

En stimulant la circulation sanguine le ginkgo biloba soulage les problèmes de retour veineux insuffisant : jambes lourdes mais aussi hémorroïdes.

Si comme de nombreux hommes vous avez des problèmes de jambes lourdes ou d’impatiences nocturnes, d’hémorroïdes qui reviennent trop souvent ou si une artérite crée une claudication douloureuse, le ginkgo peut vous soulager, en traitement et en prévention.

Érection

Vous vous posiez la question n’est-ce pas ? Et bien, si le ginkgo biloba n’est pas forcément le supplément auquel on pense en premier pour améliorer les érections, sachez quand même que les études démontrent qu’une prise quotidienne de gingko améliore les érections en augmentant les taux d’oxyde nitrique dans le sang et donc la circulation sanguine au niveau du pénis.

De plus une étude a permit de constater que le ginkgo stimulait la concentration de dopamine dans certaines régions du cerveau.(3) C’est ce qui expliquerait son effet sur le désir sexuel et la réponse à celui-ci : l’érection

N’hésitez donc pas à prendre du ginkgo si vous avez des problèmes d’érection.

Calvitie

Prendre du ginkgo biloba pour lutter contre la calvitie est sans doute une bonne idée, mais surtout en application topique : des chercheurs japonais ont démontré la capacité à faire repousser les cheveux d’un extrait de feuilles de ginkgo utilisé comme tonique capillaire. (4)

Vision

En améliorant la circulation sanguine au niveau oculaire (5) le ginkgo pourrait aider à traiter et retarder l’apparition de certaines formes de glaucome.

Les bienfaits du ginkgo biloba : Quelles quantités prendre ?

Il est préférable de prendre les doses utilisées dans les essais cliniques pour constater des bénéfices réels. On recommande donc 120 à 240mg par jour d’extrait normalisé à 24% de flavonoïdes et 6% de ginkgolides et bilobalides.

La cure de ginkgo doit durer plusieurs mois pour être efficace mais il vaut mieux en prendre pendant 3 semaines, puis faire une pause d’une semaine avant de recommencer 3 semaines etc.

Attention : le ginkgo biloba a une action anticoagulante à prendre en compte si vous souffrez d’hémophilie. De même, ne pas l’associer à des anti-inflammatoire non stéroïdien ni à des anticoagulants.

  1. Effect of Western medicine therapy assisted by Ginkgo biloba tablet on vascular cognitive impairment of none dementia. Asian Pacific Journal of Tropical Medicine, 2012.
  2. Specific memory effects of Ginkgo biloba extract EGb 761 in middle-aged healthy volunteers. Phytomedicine, 2011.
  3. The Ginkgo biloba extract EGb 761(R) and its main constituent flavonoids and ginkgolides increase extracellular dopamine levels in the rat prefrontal cortex. British Journal of Pharmacology, 2010.
  4. Effect of leaves of Ginkgo biloba on hair regrowth in C3H strain mice. Yakugaku Zasshi, 1993.
  5. Short-term effects of Ginkgo biloba extract on peripapillary retinal blood flow in normal tension glaucoma. Korean Journal of Ophtalmology, 2011.