hémorroïdes

Les hémorroïdes et la dysfonction érectile

L’impuissance est un trouble sexuel courant étant donné qu’il concerne de plus en plus d’hommes dans le monde entier.

Ces troubles érectiles rendent les hommes incapables d’obtenir une érection dure et de la maintenir pour permettre un rapport sexuel satisfaisant.

Les chiffres actuels indiquent que plus de 150 millions d’hommes dans le monde, tout âge confondu, souffrent de dysfonctionnement érectile dont plus de 3 millions en France.

De nombreux facteurs psychologiques et organiques peuvent être à l’origine de cette incapacité à bander correctement.

A savoir : le stress, une mauvaise habitude alimentaire, la fatigue, les maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, certains médicaments…

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Ebook Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Saisissez votre adresse email principale ci-dessous pour recevoir cet ebook indispensable dans 2 minutes!

Mais une étude réalisée autour de la dysfonction érectile a récemment permis d’identifier une autre cause de ce trouble sexuel : les hémorroïdes.

Les résultats confirment qu’il y a un lien entre les hémorroïdes et la dysfonction érectile.

Tout ce qu’il faut savoir sur les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont définis comme étant la dilatation des vaisseaux sanguins sur la zone autour et à l’intérieur de l’anus.

Ils sont semblables aux varices que l’on voit communément sur les jambes.

Ces troubles vasculaires provoquent progressivement des douleurs, des irritations et des gonflements sur les régions indiquées.

Les premiers symptômes pour reconnaître ce problème est la présence de sang.

S’il s’agit d’une hémorroïde interne, la couleur du sang sera rouge vif. On pourra le constater sur le papier toilette.

S’il s’agit d’hémorroïde externe, les boursouflements et des petits caillots de sang seront visibles. Le saignement est souvent accompagné de démangeaisons, de douleurs et d’irritation.

Les troubles intestinaux ainsi que les constipations sont parmi les causes les plus fréquentes des hémorroïdes.

Puisque les veines sont trop sollicitées au moment de l’évacuation des matières fécale, les vaisseaux se dilatent.

Un lien direct identifié entre les hémorroïdes et la dysfonction érectile

Des chercheurs de Taïwan ont étudié de plus près le lien entre les hémorroïdes et les troubles de l’érection sur la population masculine.

Cette étude s’était portée, d’un côté, sur un groupe d’hommes souffrant de troubles de l’érection et de l’autre, sur un groupe avec une érection saine.

Sur les 6310 patients diagnostiqués avec une dysfonction érectile, 1572 avaient déjà eu des problèmes d’hémorroïdes.

En revanche, sur les 31550 hommes sans troubles érectiles, seuls 4491 ont eu les troubles vasculaires.

Les résultats ont donc été plus qu’éloquents : 25 % des hommes du premier groupe avaient des hémorroïdes contre seulement 15 % dans le second.

Toujours selon les résultats de cette étude, les hommes sujets à la dysfonction érectile ont 90 % de risque d’avoir des hémorroïdes.

Comment expliquer ce lien ?

Les instigateurs de cette étude à l’Université Médicale de Taïpeh, Taïwan, ont également étudié les éventuels liens avec les âges des patients.

Ils ont constaté que les troubles érectiles chez les hommes de moins de 30 ans étaient 4 fois plus fréquents que chez les hommes de 30 à 40 ans qui sont seulement atteint à 2,5 fois de plus.

Les hommes de plus 40 ans, quant à eux, ne sont concernés qu’avec 1,7 fois plus de fréquence.

Les chercheurs ont déduit que la baisse la dysfonction érectile des hommes âgés était causée par la baisse de testostérone liée à l’âge.

Mais pour les jeunes hommes au-dessous de 30 ans, le gonflement local des vaisseaux sanguins autour du périnée, entre les bourses et l’anus rendaient impossible les érections.

Les douleurs et les irritations gênaient également le processus d’érection.

Si tels sont les liens entre les hémorroïdes et l’érection, que faut-il faire en guise de traitement ou de prévention ?

5 méthodes naturelles pour soigner et prévenir les hémorroïdes

Pour éviter d’éventuels troubles érectiles causés par les hémorroïdes, il est important de trouver des solutions pour le guérir et le prévenir.

En effet, il y a bel et bien des remèdes naturels faciles à suivre pour traiter cette maladie.

Il est possible de le faire soi-même à la maison, sans avoir besoin de dépenser de l’argent avec des médicaments ou des crèmes présentés sur le marché.

Améliorer son alimentation

Les hémorroïdes et leur traitement naturel partent avant tout d’une meilleure alimentation.

Comme la défécation douloureuse favorise la dilatation des vaisseaux sanguins autour de l’anus, il faut faciliter au maximum le transit intestinal et fluidifier les selles.

Pour cela, les aliments à haute teneur en fibres sont les plus recommandés.

Voici quelques aliments à intégrer dans votre alimentation : les féculents, les légumes, les fruits ainsi que les noix.

A éviter : les aliments gras, les sodas, les boissons caféinés, l’alcool, le tabac.

Boire de l’eau

L’eau joue un rôle important dans le transit intestinal. Plus on boit de l’eau, plus le corps est bien hydraté et le transit intestinal facilité.

Voilà pourquoi, les spécialistes recommandent fortement l’eau. Pour prévenir les crises hémorroïdaires, il est conseillé de boire entre 1,5 l à 2 l d’eau par jour.

Ainsi, les selles seront plus fluides pour faciliter la défécation et éviter toute constipation.

Réduire le temps passé aux toilettes

Passer un temps excessif dans les toilettes met également les vaisseaux sanguins à rude épreuve.

La zone anale risque encore de s’enflammer si on reste en position assise pendant plus de 10 minutes sans que rien ne sorte.

Dans ces cas, on vous conseille d’arrêter et de revenir plus tard après avoir bu de l’eau.

D’un autre côté, lorsqu’on a envie d’aller aux toilettes, il ne faut non plus se retenir.

Utiliser le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est le remède naturel le plus utilisé pour soulager les hémorroïdes.

On imbibe une boule de coton ou du papier toilette avec la solution et on l’applique doucement sur toute la zone infectée. Et on répète l’opération jusqu’à la disparition des inflammations.

On peut aussi utiliser un demi-verre de vinaigre de cidre dilué dans de l’eau pour faire un bain de siège.

Les vertus de l’huile de noix de coco

L’huile de noix de coco est également connue comme étant un excellent remède contre les hémorroïdes.

Avec plus de 85 % de gras saturés, elle accélère le métabolisme et réduit les inflammations. Il suffit de l’appliquer sur les zones concernées et à l’intérieur de l’anus régulièrement.

Certains recommandent même de l’intégrer dans l’alimentation pour faciliter la digestion, prévenir la constipation et réduire les inflammations.

Référence :

http://fr.medipedia.be/dysfonction-erectile/news_hemorroides-erections

http://www.news-medical.net/news/20120716/24461/French.aspx