Ma femme ne veut plus faire l’amour, pourquoi ?

femme ne veut plus faire l’amour , pourquoi ?

Le désir féminin est souvent un mystère pour les hommes. Aussi quand une femme ne veut plus faire l’amour on est souvent désemparé. Ca vient d’elle ou, c’est à cause de moi ? Voici quelques éléments de réponse qui vous aideront à en savoir plus sur la libido féminine.

La chimie du désir féminin

Le désir féminin a beau être auréolé de mystère, il est en grande partie régi par des phénomènes chimiques, tout comme le désir masculin. Il suffit qu’un élément manque à l’appel et l’équilibre chimique nécessaire à une libido épanouie peut s’écrouler. Parfois une femme ne veut plus faire l’amour parce que ses hormones sexuelles ne lui envoient plus les bons messages. En fait d’après une étude américaine, 43% des femmes souffriraient de troubles de la sexualité, dont une grande partie de désir sexuel hypoactif (absence ou diminution du désir) (1) Les hormones et les neurotransmetteurs suivants sont indispensables à la libido féminine.

  • Testostérone

Oui, l’hormone masculine par excellence, est aussi indispensable à la femme notamment pour assurer ses pulsions sexuelles. Elle est principalement produite dans les ovaires et c’est pour cette raison que les femmes ménopausées (dont les ovaires ont cessé de fonctionner) et les femmes qui ont subi une ovariectomie souffrent fréquemment de baisse de désir sexuel. D’autre part la testostérone est une hormone qui permet d’être plus résistant au stress, ce qui est important car le stress est un ennemi de la libido. En cas de déficit de testostérone en dehors d’un traitement hormonal substitutif; une étude a démontré que la DHEA faisait des merveilles pour rebooster la libido féminine ralentie par un manque de testostérone (2).

  • Œstrogènes

Les hormones sexuelles féminines assurent la lubrification vaginale et le désir. À la ménopause la baisse de la production d’œstrogènes est elle aussi une cause de baisse de libido.

  • Dopamine

Cette hormone du bien-être est utile pour entretenir le désir durant l’acte sexuel.

  • Oxyde nitrique

Ce gaz sanguin indispensable à l’érection masculine est également indispensable à l’afflux sanguin dans le clitoris et à son excitabilité. Le clitoris étant par essence l’organe du plaisir, s’il n’est pas assez irrigué; parfois une femme ne veut plus faire l’amour parce qu’elle ne ressent pas assez de plaisir quand elle le fait. Ceux là peuvent poser problème :

  • Prolactine

Elle inhibe le désir sexuel. Elle est normalement présente en quantité durant l’allaitement mais un déséquilibre hormonal causé par un dysfonctionnement de l’hypophyse qui la produit peut entraîner un excès de prolactine problématique.

  • Sérotonine

Un excès de sérotonine peut causer une difficulté à atteindre l’orgasme. Les antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine peuvent ainsi avoir un effet anorgasmique qui réduit à terme le désir.

Baisse de moral, baisse de désir

Le stress est une des causes principales de la baisse du désir féminin. Problèmes familiaux ou financiers ruminés à longueur de temps créent un stress psychologique qui va se répercuter sur l’organisme en augmentant les taux de cortisol. Luttez contre le stress en luttant contre ses origines d’abord, puis en lui offrant de vrais moments de relaxation à deux. Cela pourra aider votre femme à retrouver l’envie de faire l’amour. Prendre l’habitude de faire du yoga, de la sophrologie, de la méditation, de l’acupuncture ou toute autre méthode douce pour lutter contre le stress peut être un bon investissement à long terme pour préserver sa libido.

Quand la douleur tue le désir

Il arrive qu’une femme ne veuille plus faire l’amour parce qu’elle a tout simplement peur d’avoir mal. Les douleurs à la pénétration peuvent causées par plusieurs phénomènes distincts :

  • Vaginisme

Il s’agit d’une maladie au cours de laquelle les muscles du vagin se resserrent involontairement au point d’empêcher la pénétration. C’est une cause de consultation médicale.

  • Mycoses

Tout simplement un candida albica ou une IST peuvent-être à l’origine d’inflammations de la muqueuse vaginale qui rendent la pénétration quasiment abrasive et franchement désagréable. Soigner la mycose ou l’IST, parfois chez les deux partenaires, aidera à tout remettre dans l’ordre. Attention, certaines mycoses sont récidivantes notamment le candida albican. Pour l’empêcher de réapparaître il est judicieux de prendre des probiotiques (en pharmacie) et de consommer un minimum de sucre (le candida se nourrit de sucre).

  • Taille du pénis du partenaire

On a l’habitude de dire que la taille ne compte pas tant que ça. C’est vrai la plupart du temps mais les extrêmes peuvent poser un problème. Ainsi, un pénis exceptionnellement long ou large peut causer des douleurs à la pénétration. D’une manière générale, une douleur chronique, même sans lien avec la sexualité, est une cause fréquente de baisse de la libido.

La ménopause suspecte numéro 1

Cumuler sécheresse vaginale, prise de poids, sautes d’humeur et hormones qui jouent au yoyo, avouons que c’est assez peu susceptible de favoriser une libido échevelée. Le fait est que la ménopause est très souvent à l’origine de la baisse du désir chez la femme. Une étude de fin 2016 a même démontré que la baisse du désir commence dans les 20 mois qui précèdent le début officiel de la ménopause (l’arrêt des règles) et se poursuit dans les 5 années qui suivent (3).

Plus c’est long, moins c’est bon

C’est malheureusement prouvé : plus la relation amoureuse tient dans la durée, moins la femme a de pulsions sexuelles. Selon une étude finlandaise, les femmes qui sont en couple depuis 7 ans et plus sont celles qui expérimentent la plus grosse baisse de désir. De l’autre côté du spectre personne ne sera étonné d’apprendre que le désir sexuel féminin est reboosté par une nouvelle relation amoureuse. (4)

Quand le désamour tue le désir

« Ma femme ne veut plus faire l’amour parce qu’elle ne m’aime plus ». Ce n’est pas seulement un cliché : dans le cadre d’une relation sentimentale de longue durée les femmes ont besoin d’aimer pour faire l’amour. Bien sûr, en cas de désaccord ou de grosse fâcheries on peut toujours se réconcilier sur l’oreiller. Mais un vrai désamour est assez radical pour annihiler le désir chez une femme; même s’il n’y a pas de conflit. C’est l’évidence, mais si vous avez bien lu tout ce qui précède vous savez maintenant que le désamour est loin d’être la seule raison pour laquelle une femme ne veut plus faire l’amour.

Des solutions pour réveiller le désir lorsque la femme ne veut plus faire l’amour

Lutter contre le stress : Alléger ses journée en participant plus aux tâches ménagères si ce n’est pas le cas. Faire garder les enfanst plus souvent, lui offrir une journée de détente au spa de temps en temps. Les femmes portent souvent un poids invisible sur les épaules. Faire un dosage hormonal :  envisager une thérapie hormonale en cas de déficit avéré. Penser à consulter un psy : en cas de déprime ou de difficultés conjugales, ne pas hésiter à tenter une psychothérapie. Et pourquoi pas essayer nos recettes aphrodisiaques pour femmes ?  

  1. Female Sexual Dysfonction. Cleveland Clinic Center for Education, 2010.
  2. Dehydroepiandrosterone (DHEA), DHEA sulfate, and aging: Contribution of the DHEAge Study to a sociobiomedical issue. PNBAS, 2000.
  3. Change in sexual functioning over the menopausal transition. Menopause, 2017.
  4. Female sexual function varies over time and is dependent on partner-specific factors: a population-based longitudinal analysis of six sexual function domains. Psychological Medicine, 2017.