Perdre du poids augmente la testostérone ?

Perdre du poids augmente la testostérone ?

Le surpoids est-il responsable de la carence en testostérone ? Est ce que perdre du poids augmente la testostérone, ou est ce que la testostérone fait perdre du poids ? Vous saurez tout en lisant ceci :

Testostérone en berne ?

Fatigué, ramollo, sans motivation, vous sentez votre force physique qui faiblit peu à peu. Vos nuits sont calmes et vous n’avez ni rêves érotiques, ni émissions nocturnes. Votre libido est à plat et votre partenaire, au mieux s’en plaint, au pire s’en moque.

Si vous vous reconnaissez dans ce tableau il est fort probable que vous subissiez une baisse de testostérone. La testostérone c’est l’hormone sexuelle masculine. C’est elle qui est à l’origine du développement des caractères sexuels secondaires chez le jeune homme : voix grave, mâchoires carrées, pilosité, développement de la musculature.

Un trop plein de testostérone est aussi à l’origine des conduites à risques, la pratiques des sports extrêmes et bien sûr du besoin de faire l’amour le plus souvent possible.

Quand s’inquiéter ?

Mais si la testostérone coule généralement à flots chez l’homme jeune, ses taux commencent à se réduire peu à peu au delà de 25 ans. C’est normal et sans conséquences jusqu’au jour où… les taux de testostérone s’effondrent de façon anormale.

C’est là que vous devez vous inquiéter. Il peut y avoir plusieurs causes à cet effondrement de l’hormone sexuelle masculine, mais c’est une cause précise qui nous intéresse aujourd’hui, et qui vous concerne peut-être si vous êtes enrobé. Les hommes en surpoids ont statistiquement plus de risque d’avoir un faible taux de testostérone. Et c’est valable même chez les hommes très jeunes, comme l’a prouvé une étude de 2013 (1).

Grossir fait baisser les taux de testostérone

Oui, l’excès de poids peut être responsable de la baisse de la testostérone. Le mécanisme est assez simple : La graisse corporelle produit une enzyme, l’aromatase. Son rôle est de capturer une partie de la testostérone libre pour la transformer en oestradiols, les hormones sexuelles féminines. On appelle ce phénomène l’aromatisation C’est un processus naturel et normal : les hommes aussi ont besoin d’œstrogènes.

Mais les hommes en bonne santé ne devraient pas avoir un excès de graisse corporelle, et c’est là que le problème peut survenir en cas de surpoids : L’excès de graisse corporelle produit un excès d’aromatase, et capture trop de testostérone libre. Résultat : une certaine féminisation de l’homme en surpoids. L’excroissance mammaire en est l’expression la plus voyante.

Les kilos de l’âge, les pires pour la testostérone

L’âge est le facteur le plus fréquent de cette prise de poids de-virilisante. En fait chez l’homme, l’âge entraîne une cascade de changements physiologiques et biochimiques qui touchent le système endocrinien, celui qui fabrique les hormones.

Avec l’âge on constate également une augmentation de la graisse corporelle et une diminution de la masse musculaire.

Cette augmentation du tissu adipeux donne lieu à une augmentation de l’aromatase qui convertit la testostérone en oestradiol. Et cela entraîne une diminution de la testostérone libre. Qui à sont tour favorise l’accumulation de graisse viscérale. Un vrai cercle vicieux ! Si grossir fait baisser les taux de testostérone, l’inverse est-il vrai ?

Est ce que perdre du poids augmente la testostérone  ?

D’après une étude publiée en 2012, “la perte de poids pourrait réduire la prévalence de l’insuffisance de testostérone de 50% chez les hommes d’âge mur en surpoids et pré-diabétiques”. (2) En clair : oui, perdre du poids pourrait permettre de restaurer des taux de testostérone normaux chez les hommes en surpoids. Selon les chercheurs qui ont travaillé avec plus de 900 hommes pour atteindre cette conclusion, il serait même indispensable d’en passer par une perte de poids avant d’envisager toute supplémentation de testostérone.

En fait les scientifiques ont fait cette découverte par hasard, alors qu’ils cherchaient à connaître l’impact d’un changement d’hygiène de vie sur des patients pré-diabétiques.

Et en analysant leurs taux sanguins de testostérone, ils ont vu que ceux qui avaient perdu du poids avaient vu leurs taux de testostérone remonter en flèche. Pas besoin d’être diabétique pour retrouver des taux de testostérone satisfaisant en perdant de la graisse corporelle. Il suffit d’être en surpoids et d’avoir des taux de testostérone libre anormalement bas. Suivez ce lien pour savoir évaluer votre taux de testostérone.

Le sport pour maigrir et booster la testostérone

Il semblerait que l’impact du sport intensif sur la testostérone soit double : le sport permet une perte de graisse chez l’homme en surpoids, et en même temps il augmente les taux de testostérone. C’est en tous cas la conclusion du docteur Hiroshi Kugamai.

Il a dirigé une étude sur l’impact du sport aérobic sur la testostérone chez les hommes en surpoids ou obèses.(3) Selon ses résultats, l’exercice n’a pas d’impact sur la testostérone des hommes dont le poids est normal. En revanche l’exercice de type aérobic a un impact positif sur la testostérone des hommes en surpoids. Ce qui est intéressant c’est que le chercheur a constaté que cet impact positif du sport sur la testostérone existe, même indépendamment de la perte de graisse.

Mais seulement si vous êtes en surpoids

Attention, perdre du poids augmente la testostérone chez les hommes qui ont un excès de graisse corporelle, oui, mais pas chez les autres.

Les hommes qui ont déjà un indice de masse corporelle bas ne devraient pas perdre trop de graisse sous peine de voir eux aussi leur testostérone baisser. L’idéal se situerait entre 8 et 14% de masse grasse. En dessous le système endocrinien responsable de la production des hormones pourrait être en sous régime. Résultat, le problème de la baisse des taux de testostérone pourrait se poser à nouveau. Comment éliminer cette graisse nocive? Consultez les articles suivants: Faire du sport pour augmenter la testo Perdre du ventre chez l’homme pour booster les performances sexuelles Comment perdre la graisse du bas du ventre chez les hommes

Références :
  1. Testosterone concentrations in young pubertal and post-pubertal obese males. Clinical Endocrinology, oxfd, 2013.
  2. Overweight men can boost low testosterone levels by losing weight.” ScienceDaily. ScienceDaily, 25 June 2012.
  3. 12-week exercise program significantly improved testosterone levels in overweight, obese men.” ScienceDaily. ScienceDaily, 4 November 2016.

 

Regardez Ces Articles :