Problèmes d’érections à 40 ans que faire ?

Problèmes d’érections à 40 ans que faire ?

Franchement 40 ans c’est un peu le top non ? C’est le moment où on rentre à peine dans l’âge adulte quand on est un homme (avouez-le), où on est au maximum de sa séduction, alors comment éviter les problèmes d’érections? Regardez George Clooney, il était minable avant 40 ans, et il les faisait toutes tomber après. Alors avoir des problèmes d’érections à ce moment là, c’est d’autant plus perturbant qu’on ne s’y attends pas vraiment. Pourtant 32% des hommes de plus 40 souffrent de pannes sexuelles. Et 1 homme sur deux après 50 ans. Quelles sont les causes probables des problèmes d’érections à 40 ans, et comment y remédier ?

Repérer les affections cardio-vasculaires

Elles sont rares avant 40 ans, mais à partir de la quarantaine et selon votre hygiène de vie vous pouvez être à risque. Il faut donc d’abord éliminer la probabilité d’une affection cardio-vasculaire. En effet, l’érection étant un phénomène majoritairement circulatoire, un problème récurrent de dysfonction érectile peut être le signe avant coureur d’une pathologie grave. Athérosclérose, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque… autant de troubles qui peuvent être à l’origine de l’absence d’érection. Les raisons derrière ces pathologies sont généralement une mauvaise hygiène de vie : mauvaise alimentation, consommation de tabac, alcool, manque d’exercice. C’est à partir de 40 ans que notre corps peut commencer à nous faire payer les excès de nos années de jeunesse malheureusement. Pour éliminer la probabilité d’une pathologie cardio-vasculaire qui serait responsable de votre incapacité à bander permanente ou temporaire, faites le test de l’érection matinale ou nocturne. Avez-vous des érections spontanées au réveil, même une fois de temps en temps ? Alors tout va bien. Si ce n’est pas le cas, et si vous n’avez pas non plus d’érection nocturne (systématiques mais difficiles à repérer sans test à l’hôpital), alors vous avez sans doute un problème cardio-vasculaire à traiter d’urgence. N’attendez pas pour aller consulter votre généraliste, et remerciez votre dysfonction érectile de vous avoir alerté. Un changement d’hygiène de vie et des médicaments vous seront certainement prescrits pour remettre vos artères en bon état et faire baisser le mauvais cholestérol de votre sang. Quand vous aurez retrouvé toutes vos forces; soyez très vigilant à votre alimentation; ne fumez plus jamais (si vous fumiez) et mettez-vous au sport au moins un jour sur deux.

Vérifier ses taux de testostérone

La testostérone est l’hormone masculine responsable de la libido, de la force physique, et du désir d’action en général. Une carence en testostérone peut entraîner des difficultés d’érection et un manque de libido. S’ils déclinent peu à peu avec l’âge, normalement à 40 ans les taux de testostérone sont encore largement suffisants. Cependant, il peut arriver, souvent à cause d’un surpoids, que vos taux de testostérone s’effondrent. En effet, la graisse corporelle produit une enzyme, l’aromatase, qui transforme la testostérone en œstrogènes. Cette transformation, qui se fait naturellement en petite quantité, devient trop importante en cas de surpoids. C’est pourquoi les hommes obèses ont souvent des manifestations physiques de dévirilisation : poitrine qui pousse et perte de libido. Autre cause de perte de testostérone l’exposition à des perturbateurs endocriniens d’origine chimique ou naturelle. Pour faire remonter vos taux de testostérone, il faut bien sûr éliminer les causes, mais il existe des aliments boosters de testostérone à mettre au menu : huîtres, grenade (1) , avocat, huile d’olive, œufs, laitages, noix du Brésil, chocolat noir… Il existe aussi des plantes qui boostent la testostérone, notamment le tribulus terrestris, la passiflore ou encore la racine d’ortie. C’est peu connu mais le manque de sommeil est aussi une cause de manque de testostérone, même chez l’homme jeune. (2)

Se poser la question du diabète

Le diabète est une maladie qui s’attaque aux nerfs et aux vaisseaux. Du coup, entre le message nerveux transmis par le nerf érecteur et la nécessité d’avoir des artères et des vaisseaux en bon état au niveau du pénis et des corps caverneux; le diabète n’est vraiment pas l’ami de l’érection. Si le diabète de type 1 ne peut pas être évité, le diabète de type 2 peut être évité. Il est rare de développer un diabète de type 2 à 40 ans, mais en cas de surpoids et d’alimentation vraiment trop riche en graisse et en sucre, c’est possible.

Reconnaître l’impuissance psychologique et les problèmes d’érections

À priori, si vous n’êtes pas atteint d’une pathologie cardio-vasculaire et si vous n’êtes pas obèse, il y a de grandes chances pour que vos difficultés à obtenir une érection soient d’origine psychologique. Mais ça n’est pas parce que c’est psychologique que ça n’est pas grave ou pas réel. Les troubles de l’érection psychologiques sont même la forme d’impuissance la plus compliquée à soigner. Les troubles de l’érection chez l’homme de moins de 50 ans sont très fréquemment d’ordre psychologique. Et ils sont difficiles à traiter en dehors d’une thérapie individuelle, car ils sont par définition causés par des paramètres très personnels. Mais chez l’homme très jeune, l’incapacité de bander peut avoir une cause commune : la consommation excessive de porno. Certains qui ont même vécu leur éducation sexuelle sur internet avec un accès illimité à toutes sortes de vidéos toujours plus extrêmes ont même une incapacité à bander IRL (in real life). Cette addiction au porno entraîne une perturbation du circuit du plaisir au niveau cérébral. C’est une désensibilisation progressive à la dopamine qui crée cette impossibilité d’être excité par des situations sexuelles normales chez les jeunes hommes trop gros consommateurs de porno. Dans le cas de l’impuissance due à l’addiction au porno; la seule solution consiste à faire une véritable désintox numérique : plus aucune visite de sites porno et plus aucun visionnage de film pendant plusieurs mois. La bonne nouvelle c’est que si vous arrêtez vraiment tout; le retour à une libido normale aura lieu après quelques mois.

Alors, Problèmes d’érections à 40 ans ?

D’abord faire le tour des causes probables et vous poser la question : suis-je en surpoids, ais-je des érections nocturnes et matinales, quelle est ma consommation de porno ? Une fois que vous aurez fait le tour des possibilités, prenez des mesures. Et surtout allez voir votre médecin si vous pensez qu’un contrôle sanguin ou cardiaque est nécessaire.

References:
  1. Pomegranate juice intake enhances salivary testosterone levels and improves mood and well being in healthy men and women. Endocrin abstract, 2012.
  2. Sleep, sex steroid hormones, sexual activities, and aging in Asian men. Journal of andrology, 2010.