Troubles de l’érection et tabac : la cigarette fait débander

Non content de vous faire les poches, de vous donner une haleine de cendrier et d’augmenter vos risques de cancer, le tabac et la cigarette peuvent être responsables de dysfonction érectile plus ou moins sévères. Troubles de l’érection et tabac : on vous dit tout ici.

Troubles de l’érection et tabac : les mécanismes

Fumer provoque l’impuissance. C’est bien connu, c’est même marqué sur les paquets ! Mais personne ne vous explique jamais pourquoi.

Pour que l’érection ait lieu il faut que tout un processus complexe se déroule sans accroc. Ce processus implique le système nerveux, mais aussi le système cardio-vasculaire.

D’abord, suite à une stimulation, le cerveau envoie un message au pénis via les nerfs érecteurs. L’organisme libère alors de l’oxyde nitrique (NO) ce qui entraîne la relaxation des muscles lisses autour des artères situées au centre du pénis, entre les corps caverneux. La verge se gonfle alors de sang ce qui la fait grossir et durcir. Après l’éjaculation, c’est le phénomène chimique inverse qui permet la détumescence du pénis.

C’est en agissant sur la santé des veines et des artères que le tabac perturbe l’érection.

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Accèdez immédatement ce guide et commencez à avoir des bonnes érections FORTES ce soir sans aucun engagement!

En effet, le tabac a un effet très nocif sur la circulation sanguine, des tout petits vaisseaux (capillaires) aux grosses artères comme celles du pénis.

En fait, au-delà des troubles de l’érection, le tabac augmente globalement le risque de souffrir de troubles cardio-vasculaires, car il participe à la réduction de la taille des artères, empêche leur dilatation correcte et donc réduit le débit sanguin.

Monoxide de carbone et nicotine, responsables presque à part égale

Le monoxyde de carbone dégagé par la fumée de cigarette remplace en partie l’oxygène dans l’hémoglobine ce qui a les conséquences suivantes : essoufflement, faiblesse musculaire, mais aussi diminution de la vasomotricité.

C’est-à-dire que les artères et les vaisseaux perdent leur capacité à se dilater selon les besoins. L’excès de monoxyde de carbone est aussi, entre autres responsable de la formation de caillots et de la réduction du diamètre des artères.

Bref, en rigidifiant et en rétrécissant les artères, le tabagisme réduit le débit sanguin et donc la qualité de l’érection. Lorsque les artères péniennes sont bouchées, l’érection est carrément impossible.

Et ne croyez pas que l’utilisation de la cigarette électronique vous sauve totalement du risque d’impuissance liée au tabac.

Contrairement à ce qu’on pouvait croire auparavant, la nicotine présente dans les e-cigarettes peut également avoir un effet délétère sur les artères. Selon un chercheur de la Brown University qui a expérimenté sur des rats et sur des humains, la nicotine peut jouer un rôle dans l’arthérosclérose. Elle favoriserait l’invasion anormale de cellules issues des muscles lisses au sein des artères, et de fait, la formation de plaque d’athérome. (1)

Les troubles de l’érection sont d’ailleurs un des premiers signes qui doivent alerter quant à d’éventuels risques de maladie cardio-vasculaire, infarctus ou AVC.

Troubles de l’érection et tabac : les chiffres qui alarment

On ne pourra pas dire que vous n’étiez pas prévenus : Selon une vaste étude réalisée par des chercheurs chinois en 2007, le risque de souffrir de problèmes d’érection dus au tabac est directement lié au nombre de cigarettes fumées par jour.

Faites vos comptes :

  • Fumer 10 cigarettes par jour augmentent de 16% le risque de dysfonction érectile.
  • Fumer de 11 à 20 cigarettes par jour augmente le risque de 36%.
  • Au-delà d’un paquet fumé par jour, on est à 60% de risque de dysfonction érectile en plus par rapport aux non-fumeurs. (2)

Mais avec l’âge, les fumeurs sont également susceptibles de développer d’autres pathologies, et alors le cocktail est vraiment fatal à l’érection.

Ainsi, un fumeur qui fait de l’hypertension, a quant à lui 27 fois plus de « chances » d’avoir des troubles graves de l’érection.

Si vous êtes un fumeur encore jeune, dépêchez-vous d’arrêter avant de faire de l’hypertension car une fois la pathologie installée même l’arrêt du tabac pourrait ne pas suffire à vous faire retrouver une sexualité au top. Selon une étude américaine, les hommes qui font de l’hypertension et qui sont d’anciens fumeurs (qui ont donc arrêté) ont 11 fois plus de risques d’être impuissants que les hypertendus n’ayant jamais fumé.

Le tabac abîme aussi la libido féminine

Si vous avez besoin d’être deux pour arrêter, n’hésitez pas à expliquer à votre partenaire que le tabac a également un impact négatif sur la sexualité féminine : en altérant la qualité de la circulation sanguine au niveau des petits vaisseaux situés autour des organes sexuels, la cigarette diminue l’excitabilité et la lubrification vaginale. Résultat, moins de désir, moins de plaisir et des orgasmes moins forts.

Ça y est, vous êtes motivés pour arrêter ? Passez par la cigarette électronique si vous voulez, mais diminuez aussi vite que possible les taux de nicotine !

(1) Nicotine drives cell invasion in vascular muscle cells wich contributes to atherosclerosis. An international forum for cell biology.

(2)Cigarette Smoking and Erectile Dysfunction among Chinese Men without Clinical Vascular Disease. American Journal of Epidemiology, 2007.