zinc et testostérone

Zinc et testostérone, duo gagnant

Le zinc et testostérone, quel est le rapport? Il n’y a pas que celui auquel vous vous accoudez tous les week-ends qui compte. Le zinc est un de vos plus puissants alliés, en terme de santé en général, mais aussi en terme de sexualité. C’est bien simple : sans lui, plus de testostérone et plus d’érection.

Le zinc c’est quoi ?

Le zinc est un des 24 oligoéléments indispensables à la vie. C’est un composant essentiel pour pas moins de 80 enzymes et il est impliqué à toutes les étapes du métabolisme humain : Croissance, système immunitaire, développement des organes sexuels, renouvellement de la peau et des cheveux, métabolisme des aliments, solidité des os, vision… C’est un antioxydant et un anti-radicaux libres.

Le corps est incapable de le synthétiser lui-même, ni de le stocker. C’est donc dans l’alimentation que nous trouvons le zinc indispensable à notre santé.

Mais 30% de la population est en réalité en déficit de zinc à cause notamment d’un manque d’accès à la viande. (1)

En ayant des apports suffisants en zinc on s’assure pourtant :

bander plus fort

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Ebook Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Saisissez votre adresse email principale ci-dessous pour recevoir cet ebook indispensable dans 2 minutes!
  • Une sexualité épanouie
  • Une belle peau
  • De beaux cheveux
  • Une bonne résistance aux maladies

Zinc et testostérone, quel rapport ?

À partir de 40 ans, la testostérone naturellement fabriquée par le corps diminue peu à peu, notamment sous l’influence grandissante de deux ennemis :

  • L’aromatase et l’enzyme 5-alpha réductase.

L’aromatase est une enzyme qui transforme une partie de la testostérone en oestradiol, une forme d’estrogène. Il est nécessaire d’avoir recours à des molécules inhibitrices de l’aromatase pour limiter cette transformation. Et il se trouve que notre super minéral est une de ces molécules : le zinc inhibe l’aromatase et l’empêche de transformer la testostérone en estrogène.

L’enzyme 5-alpha réductase est une enzyme qui transforme la testostérone libre en DHT (ou dihydrotestostérone). Celle-ci se lie aux récepteurs à androgènes à la place de la testostérone. La DHT serait parmi les responsables de la calvitie et de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Le zinc s’oppose également à la transformation de testostérone en DHT par l’enzyme 5-alpha réductase.

Des bénéfices largement prouvés du zinc et testostérone

Lors d’une étude à long terme menée au début des années 80, on a donné des suppléments de zinc à des hommes qui souffraient d’infertilité et dont les taux de testostérone étaient trop bas.

Le résultat a été impressionnant : la quantité de spermatozoïdes viables a été tellement améliorée que 9 hommes sur 22 ont réussi à avoir un enfant sans autre opération. Leurs taux de testostérone et de testostérone libre ont également augmenté de façon significative.(2)

le zinc est également reconnu pour son importance dans la prévention du cancer de la prostate. Lors d’une étude menée en Suède de 1989 à 2009 sur 525 hommes de moins de 80 ans diagnostiqués d’un cancer de la prostate, on est arrivé à la conclusion que ceux qui consommaient le plus de zinc avaient 36% de risque en moins de mourir du cancer de la prostate  que ceux qui en consommaient peu. (3)

Le zinc est donc un super minéral, indispensable à des taux de testostérone au top et à une libido épanouie. Inutile de se bourrer de zinc si tous les voyants sont au vert : quelles que soient les études on a remarqué que les hommes qui ont suffisamment de zinc dans l’organisme ne voient pas leurs taux de testostérone augmenter en cas de supplémentation de zinc.

Quand prendre du zinc ?

En cas de carence en zinc avérée, il est indispensable de rétablir des niveaux normaux. Soit par l’alimentation, soit par la supplémentation.

Les symptômes de la carence en zinc sont entre autres :

  • Baisse des défenses immunitaires (rhumes à répétition)
  • Perte de l’appétit
  • Perte de l’odorat et du goût
  • Problèmes de cicatrisation
  • Chute de cheveux
  • Dégénérescence de la rétine

Ils ont quasiment toujours besoin d’un apport en zinc :

  • Les personnes âgées
  • Les végétaliens
  • Des alcooliques
  • Des personnes qui souffrent de maladie entrainant une malabsorption des nutriments au niveau de l’intestin.

Les athlètes et même les sportifs réguliers sont particulièrement à risque de carence, car le zinc est éliminé dans la transpiration. Il est donc indispensable de veiller à avoir une alimentation riche en zinc lorsqu’on fait du sport de façon régulière.

Comment ne jamais manquer de zinc

Comme le zinc ne se stocke pas dans l’organisme, il est nécessaire de manger régulièrement des aliments riche en zinc. Pour ne pas être carencé, il faudrait consommer entre 9mg et 11mg de zinc par jour et jusqu’à 25mg.

En 2012, l’EFSA (European Food Safety Autority) et la Commission Européenne ont décrété que pour qu’un aliment soit considéré riche en zinc il faut qu’il en contienne au moins 1,5mg pour 100g.

On trouve du zinc en grande quantité dans les huitres, le foie, les fromages, la viande de bœuf et de porc, les céréales et les fruits secs.

Le zinc d’origine animale est mieux absorbé par l’organisme que le zinc d’origine végétale. Mais bonne nouvelle pour les végétariens : on en trouve pas mal dans le jaune d’oeuf, le germe de blé, les champignons shiitake et le… cacao !

La liste des aliments les plus riches en zinc (4) :

  • Huitres 21mg/100g
  • Foie de veau/porc 13mg/100g
  • Germes de blé 7mg/100g
  • Fruits de Mer 8,8mg/100G
  • Champignons Shiitake secs 8mg/100g
  • Vacherin(fromage) 8mg/100g
  • Viande de bœuf 10mg-6mg/100g
  • Pain de seigle 9,5mg/100g
  • Cacao en poudre 6,8mg/100g
  • Gésiers de canard 6mg/100g
  • Confit de canard 5,7mg/100g
  • Levure de bière 5mg/100g
  • Parmesan 5,3mg/100g
  • Jaune d’oeuf 4mg/100g
  • Emmental 4,4mg/100g
  • Noix du Brésil 4mg/100g
  • Foies de volaille 3,9mg/100g
  • Graines de tournesol 3,8mg/100g
  • Amandes 3,2mg/100g
  • Volaille 3mg/100g
  • Graines de citrouille ou de sésame 3mg/60ml
  • Noix de Grenoble 2,5mg/100g
  • Cuisse de poulet rotie (avec peau) 2,1 mg/100g
  • Légumineuses 2mg/100g

10 aliments pour bander fort et longtemps

Les risques d’un excès de zinc

Si vous souffrez d’un déficit avéré et que vous n’avez pas le temps d’avoir une alimentation équilibrée, vous pouvez prendre du zinc sous forme de compléments alimentaires. La posologie sera alors de 11mg environ pour les hommes

Attention : Le zinc peut avoir des effets néfastes sur l’absorption du cuivre et du fer. Afin d’éviter une carence en cuivre et une baisse de l’immunité, il faut éviter de prendre des suppléments de zinc sur une longue période et il ne faut pas dépasser 40mg de zinc par jour, y compris celui issu de l’alimentation. Inutile de prendre un supplément de zinc le jour où vous allez avaler une douzaine d’huitres.

Comme le zinc peut nuire à l’absorption du fer par l’organisme. Il faut donc le prendre à distance (2h) de la prise d’un éventuel complément en fer.

À l’inverse, la caféine nuit à l’absorption correcte du zinc par l’organisme. N’avalez donc pas vos suppléments de zinc avec le café du matin.

Effets indésirables : Maux de tête, goût métallique dans la bouche. En cas de surdose grave (au delà de 150mg) vous risquez un malaise, des douleurs dans la poitrine, du mal à respirer, une jaunisse… En cas de surdosage consultez en urgence un médecin.

D’autres vitamines et minéraux pour booster son taux de testostérone

Photo :CC BY 2.0 Marc Skipper

  1. Effect of zinc supplementation on child mortality. The Lancet, 2007.
  2. Effect of zinc administration on plasma testosterone, dihydrotestosterone, and sperm count. Archives of Andrology, 1981.
  3.  Ciqual french food composition table version 2013.
  4. Dietary zinc and prostate cancer survival in a Swedish cohort. American Journal of clinical nutrition, 2011.